Publié le 30-11-2011

M.Marzouki : Je n’accepterai pas une présidence protocolaire sans pouvoirs réels ...

Le Congrès pour la République a insisté au nom de son secrétaire général Moncef Marzouki dans une déclaration publiée mercredi 30 novembre 2011 qu’il demeure fidèle à ses positions et ses engagements envers ses militants et vis à vis des électeurs et à l’ensemble des Tunisiens.



M.Marzouki : Je n’accepterai pas une présidence protocolaire sans pouvoirs réels ...

Le CPR assume sa responsabilité nationale en s’engageant dans un gouvernement d’union nationale qui doit nécessairement procéder à de réelles réformes, poursuit la déclaration publiée suite aux polémiques autour du projet de l’organisation provisoire des pouvoirs publics.

 

Le CPR a affirmé cependant qu’il n’acceptera pas une présidence protocolaire mais plutôt une présidence ayant des pouvoirs et des prérogatives réels dans un système qui accorde aux trois présidences un rôle dans la gestion de la phase délicate par laquelle passe le pays .

 

"Le projet de l’organisation provisoire des pouvoirs publics ne reflète pas notre vision surtout que le poste du président de la république a été privé de réelles prérogatives " ajoute la déclaration relayée par Mosaique Fm.

 

Ce sujet fait en ce moment l’objet des discussions au sein de la commission de l’organisation provisoire des pouvoirs publics, précise la déclaration tout en souhaitant qu’elle puisse aboutir rapidement à une formule qui plaira à toutes les parties.


marzouki-301111-1.jpg