Publié le 07-10-2011

Le parti de Kamel Morjene : Oui, des RCdistes. On est tous Tunisiens en fin de compte ...

Les journalistes ont été conviés aujourd’hui à une conférence de presse du parti Al Moubedra (l’Inititaive). Le nom a sa redondance surtout quand on parle de l’ancien ministre de Ben Ali, M.Kamel Morjane, fondateur de l’un des partis, les plus puissants, en lice pour les élections du 23 octobre.



Le parti de Kamel Morjene : Oui, des RCdistes. On est tous Tunisiens en fin de compte ...

A la grande surprise des journalistes présents en masse, M.Kamel Morjane était le grand absent de ce rendez-vous qui aurait pu ouvrir la voie à un débat à controverses avec l’un des responsables qui ont tant servi l'ancien régime.

La conférence a été inaugurée par M.Mondher Ben Ammar l’attaché de presse du parti qui a rappelé les orientations du parti et ses objectifs avant d’annoncer qu’il y aurai des points de presses hebdomadaires et réguliers avec les médias pour exposer leurs activités et leur bilan tout au long de la campagne électorale. M. Ben Ammar a ensuite donné la parole à Mme Rim Mourali, l’une des membres fondateurs du parti qui a tant répété qu’Al Moubedra vise à établir " un régime présidentiel modéré " qui répond aux attentes du peuple. Elle a notamment indiqué que le programme du parti sera évoqué à chaque point de presse , et a appelé à la mise en place d’un système démocratique, sans corruption, sans dérives et sans dictature.

Concernant la présence de plusieurs ex RCDistes au sein de ce parti, Mme Samira Chaouachi, membre du parti, a répondu aux questions des journalistes avec un beaucoup de " diplomatie " et avec un large sourire qui incarne la tolérance de la Tunisie de l’après -révolution en disant : " Oui il y a des RCDistes dans notre parti, et dans plusieurs autres partis également. Pourquoi le nier ? Il est où le problème ? En fin de compte, ils sont tous des Tunisiens. Il serait injuste de les exclure et de les discréditer. Nous devons bannir toute forme d'exclusion et assumer toutes les tendances "

Décidement, cette position claire et " courageuse " qui balaie d'un revers de la main les critiques émises à l’encontre du parti de Kamel Morjan ne plaira pas à tous ceux qui reprochent sa proximité avec l'ancien régime.

M.Kamel Morjan qui estime, malgré toutes les attaques qui l’entourent, qu’il aura un rôle à jouer sur la nouvelle scène politique Tunisienne s’engage aujourd’hui en faveur de la démocratie. Le fait qu'il soit, selon WikiLeaks l’un des cinq personnes capables de succéder à Ben Ali et qu’il soit l'un des poids lourds de l’ancien régime, plusieurs pensent et croient que sa connaissance approfondie des vieux dossiers du pouvoir pourraient l’aider à tenir en main l’avenir de la Tunisie.


H.Manel
moubedra-071011-1.jpg moubedra-071011-2.jpg moubedra-071011-3.jpg moubedra-071011-4.jpg moubedra-071011-5.jpg moubedra-071011-6.jpg