Publié le 12-04-2011

Union Européenne : notre aide pour la Tunisie contre un engagement sur la migration clandestine

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a lié mardi l'aide de l'Union européenne à la Tunisie à "une action forte et claire" de cette dernière en matière de contrôle des flux migratoires.



Union Européenne : notre aide pour la Tunisie contre un engagement sur la migration clandestine

"Nous attendons de la Tunisie une action forte et claire en acceptant la réadmission de ses ressortissants qui se trouvent de manière irrégulière en Europe et en matière de lutte contre la migration illégale", a déclaré M. Barroso à la presse à l'issue d'une entrevue avec le Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi.

En contrepartie, il a assuré que l'UE prévoyait de mettre à la disposition de la Tunisie une enveloppe supplémentaire de 140 millions d'euros qui viendrait s'ajouter au budget déjà alloué pour les années 2011-2013 qui s'élève à 257 millions d'euros.

M. Barroso a fait part de la disposition de l'UE à contribuer à la relance économique en Tunisie en garantissant notamment un plus grand accès des produits tunisiens aux marchés européen et par le biais de soutiens financiers tels ceux octroyés par la Banque européenne d'investissement (BEI).

"L'Europe est déterminée à opérer un saut qualitatif vers ses voisins du Sud et à apporter l'aide la plus efficace, à travers un soutien ciblé sur la croissance pour la création d'emplois", a-t-il martelé. Il a également évoqué une "réorientation" des programmes communautaires destinés à ces pays dont le volume représente quatre milliards d'euros pour la période 2011-2013. AP


AP