Publié le 24-03-2011

M.Hamma Hammami a suggéré le report des dates des élections ...

Les membres du Parti ouvrier communiste tunisien (POCT) ont plaidé pour le report des élections prévues en Tunisie le 24 juillet prochain pour désigner une assemblée constituante, et ce lors d’une conférence de presse tenue hier pour présenter les objectifs du parti, ses orientations, ses programmes, et ses positions face aux évolutions que connaît le pays après la révolution.



M.Hamma Hammami a suggéré le report des dates des élections ...

Le porte-parole officiel du parti M. Hamma Hammami a indiqué que "  la présidence par intérim et le gouvernement provisoire, ont refusé de collaborer avec le conseil national pour la protection de la révolution, cherchant à la remplacer par l'instance supérieure pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la transition démocratique et de la réforme politique…» . Il a indiqué que la " décision de dissoudre l'ancien parti au pouvoir est le prélude à son retour sous de nouvelles formes et que la dissolution de la police politique reste douteuse ".

Selon TAP, les représentants du POCT ont critiqué le président par intérim et le gouvernement transitoire en considérant qu’ils ont tenté de " porter atteinte à la légitimité de la révolution tunisienne en refusant tout contrôle sur les mesures et décisions qu'ils prennent ". Ils ont affirmé que " la révolution n'est pas terminée en raison des dangers qui la guettent ".

Concernant le nombre des partis politiques légaux que compte qui ne cessent de s’élever, les membres du POCT ont affirmé qu’ils ne craignaient pas la multiplication des partis politiques de l'après révolution : " seuls subsisteront les partis les plus méritants, ceux qui disposent d'une large assise populaire et qui répondent aux aspirations des citoyens ".

Concernant le report des élections, M. Hamma Hammami a expliqué que le report des dates des élections au mois d'octobre en attendant d'élire une assemblée constituante " permettra au peuple et aux différentes forces politiques de mieux se préparer à cette échéance compte tenu de l'importance des questions qui seront étudiées par l'assemblée constituante et pour préparer un climat politique favorable à sa mise en place…"


hammami-240311-1.jpg