Publié le 16-01-2011

Ben Ali logé dans un palais de feu le roi Fayçal d'Arabie

Au lendemain de sa fuite de Tunisie, Zine ben Ali a trouvé abri avec une partie de sa famille dans un palais de Djeddah normalement réservé par la monarchie saoudienne à des chefs d'Etat en visite en Arabie.



Ben Ali logé dans un palais de feu le roi Fayçal d'Arabie

Celui-ci avait été initialement bâti dans un des quartiers les plus résidentiels de Djeddah à l'intention du défunt roi Fayçal.



Les autorités saoudiennes ont annoncé l'avoir accueilli au vu des "circonstances exceptionnelles" que traverse la Tunisie, mais n'ont pas précisé la durée du séjour de l'ex-président.

Des militaires saoudiens déployés autour du palais veillent à ce que Ben Ali, sa femme Leïla et les autres membres de sa famille qui ont pu fuir leur pays ne soient pas dérangés par des journalistes et autres intrus. "Ils sont ici maintenant, mais nous avons des ordres stricts pour ne permettre à personne de le voir", confie un capitaine saoudien de faction devant l'une des sept grilles du parc du palais à la végétation luxuriante.

Certains habitants de Djeddah ne voient pas cette initiative d'un bon oeil. "Je pense que c'est une erreur. Cela encourage les dictateurs et leur fait passer le message que s'ils agissent mal, ils peuvent se sortir du gâchis qu'ils ont provoqué", confie une jeune Saoudienne. Mohamed al Kahtani, un opposant affiché au gouvernement de Ryad, est d'accord avec ce point de vue. "Cela montre l'entraide étroite entre régimes arabes. Cela accrédite l'idée que l'Arabie saoudite est un havre pour de tels dictateurs", regrette-t-il.


Reuters