Publié le 27-04-2009

La double consommation : jusqu’à quand ?

Après une longue journée de travail, nous pensons parfois à boire un café à Tunis pour rigoler avec les amis ou pour lire tranquillement un journal. C’est fort légitime de se permettre ce petit confort de rien du tout qui déstresse et allège l’esprit. Hier, le mercredi 22 avril 2009, j’étais à côté de la rue Palestine à Montplaisir, où j’ai choisi, pour attendre un ami, un salon de thé qui a l’air sympathique. En rentrant, l’accueil du serveur était chaleureux. J’ai choisi  une table et j’ai demandé un café (jusqu’à maintenant tout va bien).



La double consommation : jusqu’à quand ?



A cet instant, le serveur a commencé à m’expliquer qu’il faut accompagner le café par une autre consommation et pas n’importe laquelle mais obligatoirement un gâteau.  Pour avoir plus d’explication sur cette obligation qui dépasse la loi, j’ai demandé calmement de discuter avec le gérant. Après un quart d’heure, une jeune dame est venue vers moi. Elle était énervée et m’a expliqué avec un ton sévère que c’est à prendre ou à laisser… tout au long de la discussion, mes voisins, clients comme moi, n’ont pas arrêté de me passer des regards de soutien… mais personne n’avait le courage de prendre ma position !


Nous savons tous que cette histoire se répète mille fois par jour, dans tous les cafés de Tunis. Les gérants des cafés n’hésitent pas à arnaquer les clients par ce genre de pratique. Ils n’arrêtent pas d’imposer la double consommation même si c’est interdit par la loi. Et le pauvre client ne peut même pas se défendre. Ce qui était mon cas, hier, car j’ai finalement accepté le gâteau sans le manger. Tout ça dans une ambiance bruyante, avec des chaises déchirées et une table très sale …

Jusqu’à quand acceptons-nous cette situation humiliante dans nos cafés ? Jusqu’à quand laissons-nous les gérants abuser de notre argent rien que pour un café ?

Si vous avez un avis ou une mauvaise expérience avec la double consommation, n’hésitez pas à la partager avec nous !

 

henda


l-doubleconsommation-230409-1.jpg