Publié le 03-03-2010

Si tu vis au tiers monde, n’achète pas une Toyota !

Toyota rappelle 9 millions de voitures en Amérique du Nord, en Europe, au Japon et en Chine. Au passage, elle laisse sur le marché, sans se soucier, 180 000 voitures défectueuses en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique Latine.



Si tu vis au tiers monde, n’achète pas une Toyota !

Toyota rappelle 9 millions de voitures en Amérique du Nord, en Europe, au Japon et en Chine. Au passage, elle laisse sur le marché, sans se soucier, 180 000 voitures défectueuses en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique Latine.

 

 

La firme japonaise Toyota vit un véritable calvaire ces derniers mois. Depuis l’automne, 9 millions  de ses voitures ont été rappelés pour des problèmes concernant la pédale d’accélération et le mode de freinage. Le patron est allé la semaine dernière faire son mea culpa devant le Congrès américain, avant de rendre public ce mardi un nouveau défaut: le durite d’essence qui pourrait déclencher des fuites d’essence.

Sur les 9 millions voitures rappelées, 6 millions concernent les Etats-Unis, le reste est partagé entre l’Europe, le Japon et la Chine. Le tiers monde est négligé. Après tout, tout le monde s’en moque !

Le problème, c'est que les défections constatées touchent près de 180 000 voitures dans ces régions "snobées". Le porte parole de Toyota avait précisé au début du mois de février 2010 que : « Les voitures sur lesquelles la pédale incriminée a été identifiée sont au nombre de 40 000 au Moyen-Orient. Il s'agit des modèles Avalon produits entre 2005 et 2010 et Sequoia produits de 2009 à 2010. Quelque 80 000 autres voitures sont concernées en Afrique et 60 000 en Amérique latine », sans pour autant prendre la peine d’indiquer les modèles concernés dans ces deux dernières régions.

Pourquoi Toyota ne rappelle pas ses voitures au tiers monde ? Les responsables prétextent le climat différent de ces régions par rapport à celui de l’Amérique du Nord et de l’Europe, et soutiennent que la condensation de l’habitacle a plus de chance de se déclencher quand il y a un grand écart de température entre l’extérieur et l’intérieur de la voiture, ce qui, selon eux, ne caractérise pas le climat des pays africains, latino-américains et ceux du Moyen-Orient.

Mais si le constructeur japonais a décidé de porter son intérêt uniquement sur certaines régions, et réparer ses défectuosités uniquement dans les contrées qui détiennent le pouvoir médiatique et matériel, son image de marque n’a pas été épargnée pour autant.  Pour les autres, citoyens du tiers monde, il vaut mieux oublier la Toyota...

Sarah B.H

 


a-toyota-030310-1.jpg