Publié le 05-05-2013

Bennour reconnaît l'existence d'un litige au sein de la Troïka

Le porte-parole officiel du Forum démocratique pour le travail et les libertés (FDTL) Mohamed Bennour a démenti, samedi, l'existence d'une « crise » au sein de la Troïka qui justifie le retrait d'Ettakatol de la coalition au pouvoir ou la démission du Président du Parti Mustapha Ben Jaafar de la présidence de l'Assemblée nationale constituante (ANC).



Bennour reconnaît l'existence d'un litige au sein de la Troïka

Joint au téléphone par l'Agence TAP, Bennour a, toutefois, reconnu l'existence d'un litige autour de la participation des deux alliés du Mouvement « Ennahdha » au pouvoir à la prise de décision concernant les nominations et les révocations dans la fonction publique.


A cet égard, il a dénoncé le traitement médiatique de cette question qui, a-t-il estimé, a « pour dessein de provoquer une crise qui n'existe toujours pas au sein de la Troïka ».


Ettakatol et le Congrès pour la République (CPR), a-t-il confié, attendent toujours l'application d'un accord avec le Mouvement Ennahdha pour la création d'un mécanisme de concertation au sein de la présidence du gouvernement, sur les nominations et les révocations des postes et fonctions administratifs et gouvernementaux. « Le haut comité de coordination de la Troïka va se réunir, au cours de la semaine prochaine, pour examiner cette question », a-t-il indiqué, précisant que cette réunion était prévue hier vendredi.
 


TAP
troika-221212-1.jpg