Publié le 04-07-2019

Les Etats-Unis refusent de condamner l'attaque contre un centre de migrants faisant 44 morts et 130 blessés en Libye

Les Etats-Unis ont avorté le projet d’un communiqué de condamnation annoncé par le conseil de sécurité de l’ONU pour dénoncer le centre d’accueil des migrants dans la capitale libyenne.



Les Etats-Unis refusent de condamner l'attaque contre un centre de migrants faisant 44 morts et 130 blessés en Libye

Cette attaque qui a eu lieu le mercredi contre le centre sis à Tadjourah a fait au moins 44 morts et 130 blessés. Dans une réunion fermée tenue mercredi par le conseil de sécurité de l’ONU, la grande Bretagne a proposé de publier un communiqué qui dénonce l’attaque, appelle à un cessez-le-feu et invite à reprendre les négociations.

Mais les Etats-Unis n’ont pas été d’accord, selon ce qu’ont déclaré des diplomates. Ils ont ajouté que la réunion du conseil de la sécurité qui a duré deux heures a connu une divergence entre les différents pays membres.

Les diplomates américains auraient déclaré qu’ils ont besoin du feu vert de Washington pour être d’accord sur le texte du communiqué proposé par la grande Bretagne mais que Washington n’a pas validé, selon les déclarations de diplomates membres du conseil à l’AFP.