Publié le 24-10-2012

Sadok Chourou remet la polémique de la Chariaa sur la table de l'ANC

Au 2ème jour des discussions autour du préambule de la constitution tunisienne à l'Assemblée Nationale Constituante, Sadok Chourou aborde la question de la Chariaa.



Sadok Chourou remet la polémique de la Chariaa sur la table de l'ANC

Dans son intervention du mercredi 24 octobre 2012, Sadok Chourou député de l'Assemblée Constituante et membre du Mouvement Ennahdha a affirmé qu'il avait 3 remarques par rapport au préambule preenté à savoir :



- L'article 1 faisant mention que la Tunisie est un État libre, indépendant et souverain: sa religion est l'islam, sa langue l'arabe et son régime la république ne fait aucune allusion réel à la Chariaa


- Cette constitution ne protège pas contre les crimes des atteintes au sacré


- Cette constitution n'est pas populaire et ne répond pas aux attentes du peuple tunisien qui a fait la révolution

 


chourou-241012-1.jpg

blog comments powered by Disqus