Publié le 12-04-2012

L’obésité chez les mamans augmente les risques d’avoir un enfant autiste

L’obésité ou le diabète chez la mère augmenterait le risque pour l’enfant de souffrir d’autisme, selon une étude américaine. Voilà une étude qui devrait en dévoiler un peu plus sur les facteurs de risque de l’autisme, un handicap mal connu. 



L’obésité chez les mamans augmente les risques d’avoir un enfant autiste

Une femme obèse ou diabétique a plus de risques de donner naissance à un enfant autiste ou présentant un autre trouble du développement neurologique que les autres femmes. Cette relation entre obésité/diabète et autisme est mise en évidence par une étude américaine publiée lundi dans la sérieuse revue Pediatrics.

Les chercheurs ont découvert que le risque d’autisme grimpait de presque 70 % quand les mères étaient obèses pendant leur grossesse. Quant au risque d’avoir un bébé ayant un retard de développement, il doublait quand la mère était obèse.

Pour les besoins de l’étude, 1 004 "paires" mères-enfant issus de tout horizon social en Californie ont été observés. Les enfants étaient âgés de 24 à 60 mois. 517 d’entre eux étaient des enfants autistes, 172 présentaient un autre trouble du développement neurologique et 315 étaient considérés comme "normaux".

Résultats : plus de 20% des mères ayant un enfant autiste ou atteint d'un retard de développement étaient obèses pendant la grossesse, alors que seulement 14% des mères ayant eu des enfants normaux étaient obèses lors de la grossesse.

La part des enfants autistes nés de mères diabétiques était également plus élevée que la part d’autistes chez des mères non diabétiques (9,3 % contre 6,4%). Un écart pas assez grand pour convaincre les chercheurs de la relation de dépendance entre diabète et autisme.

Néanmoins, l’obésité semble être un facteur de risque à prendre en compte dans l’apparition de l’autisme ou d’autres troubles du développement neurologiques chez l’enfant, constatent les chercheurs. Cela ne signifie pas que toute mère obèse mettra au monde un enfant autiste, mais "l’obésité fait partie des données qui peuvent augmenter le risque", affirme Dr. Andrew W. Zimmerman, directeur du Lurie Center for Autism at the Massachusetts General Hospital for Children.


Top Santé
maman-11042012-1.jpg