Publié le 03-01-2012

Sfax : Suite aux grèves successives, la BEPPC annonce l’arrêt de ses activités

La multiplication croissante des manifestations, des grèves et des sit-in a eu raison de la patience de plusieurs investisseurs et hommes d’affaire, et a causé, depuis le déclenchement de la révolution, la fermeture de plus de 100 entreprises étrangères ont définitivement quitté la Tunisie.



Sfax : Suite aux grèves successives, la BEPPC annonce l’arrêt de ses activités

Aujourd’hui encore, la société de broyage, ensachage et production des produits chimiques (BEPPC) sise à Sfax a annoncé l’arrêt de ses acticités et ce à cause des sit-in successifs observés par les employés tout au long de ces derniers mois.

Le directeur de la société de broyage, ensachage et production des produits chimiques (BEPPC), M.Hsouna Gargouri, a annoncé, sur les ondes de Shems Fm, que la situation s’est dégradée au sein de la société malgré tous les efforts déployés depuis des mois pour répondre aux attentes et aux demandes des travailleurs…

Le directeur de BEPPC a notamment indiqué que la direction a répondu à plusieurs contestations depuis le mois de Février dernier après le déclenchement de la révolution. Il a également précisé que plus de trente employés ont été titularisés, que le régime de la sous-traitance a été annulé, et que les employés ont eu des primes de fin d'année… Cependant, ils ont entamé plusieurs autres mouvements de protestations à partir du 31 décembre 2011 avant de refuser d’assurer la production, causant ainsi un retard dans la livraison aux clients et des pertes énormes à la société…


H.Manel
arret-030112-1.jpg