Publié le 02-06-2011

Ahméd Néjib Chebbi : Ennahdha d’aujourd’hui est celle des années 90 !

«Ennahdha n’a pas compris que la politique ne peut jamais s’attribuer à la religion », a affirmé M. Néjib Chebbi lors d’une interview accordée à Tuniscope en ajoutant qu’il est déçu par le comportement de ce parti qui ne manifeste aucun partage entre politique et religion.



Ahméd Néjib Chebbi : Ennahdha d’aujourd’hui est celle des années 90 !

M.  Néjib Chebbi a parlé du programme électoral du Parti démocrate progressiste  ayant pour thème « L’avenir commence  aujourd’hui » en affirmant que la Tunisie a besoin d’un changement immédiat et d’une concrétisation des demandes de jeunes Tunisiens. «  Nos jeunes qui ont contribué à la Révolution attendent encore qu’ils soient écoutés. Ceci doit se passer aujourd’hui et pas demain»

Concernant le report des élections, le fondateur du PDP a rejeté l’attitude de l’instance de Ben Achour qui, selon lui, n’avait pas à reporter la date annoncée par le Président par intérim. Dans le même cadre, M. Chebbi a insisté sur la nécessité de lancer un référendum le 24 juillet afin de connaître les attentes des Tunisiens au niveau politique.

Parlant d’Ennahdha, M. Chebbi a été clair en notant que, pour lui, la religion n’a rien à voir avec la politique et que le mouvement d’Ennahdha essaye de fusionner  entre les deux. « La Tunisie est un pays musulman modéré et moderne. Nous sommes des citoyens conscients et très cultivés et chacun de nous possède sa propre façon de voir l’Islam. J’étais toujours pour « Addaoua » et tout ce qui est incitation à la bonne conduite selon ce que dit notre religion mais ceci devrait se faire loin du jargon politique  pour ne pas tomber dans le piège de la compulsion »


Source: S.M.
chebbi-020611-1.jpg