Publié le 07-02-2011

Le Parlement adopte la loi permettant au président de gouverner par décrets-lois

Le Premier ministre tunisien Mohammed Ghannouchi a appelé lundi les députés, réunis pour la première fois depuis la chute de Ben Ali, à adopter une loi permettant au président intérimaire de gouverner par décrets-lois et de contourner ainsi un Parlement dominé par le RCD



Le Parlement adopte la loi permettant au président de gouverner par décrets-lois

"Ce projet de loi va permettre au président intérimaire (Foued Mebazaa) de prendre des décrets-lois, conformément à l'article 28 de la Constitution", a déclaré le Premier ministre devant les députés réunis en session plénière au palais du Bardo, siège du Parlement.

"Le temps est précieux. Ces décrets-lois, la Tunisie en a vraiment besoin pour écarter les dangers" qui menacent les acquis de la révolution populaire, a martelé Mohammed Ghannouchi.

"La Tunisie est confrontée à des dangers. Il y a des personnes qui veulent faire revenir la Tunisie en arrière mais nous devons honorer nos martyrs qui se sont battus pour la liberté", a-t-il insisté, appelant les 125 députés présents (sur 214 élus) à adopter le texte qui devra ensuite passer devant la Chambre des conseillers (Sénat).

Les députés devaient se prononcer dans la journée sur ce "projet de loi portant habilitation du président de la République par intérim à prendre des décrets-lois", selon l'ordre du jour unique de la session.

A l'extérieur du palais du Bardo, des centaines de manifestants se sont regroupés pour réclamer la "dissolution du Parlement", dominé à 80% par le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), l'ex-parti au pouvoir sous Zine El Abidine Ben Ali.