Publié le 02-02-2011

L'Egypte dans la peau de la Tunisie et Obama intervient

On se demande franchement, comment un  président prétendant que son pays vit en démocratie, alors qu’il refuse de soutenir les revendications légitimes de son peuple. Mieux encore, il décide  que ce peuple est immature et il ne mérite de vivre que dans la répression.



L'Egypte dans la peau de la Tunisie et Obama intervient

Après la Tunisie, c’est  l’Egypte qui bouge, et encore une fois un président regardant les mutineries de son peuple avec des messages clairs qui indiquent la volonté de son départ, les ignore et continue à gouverner.

Oui on parle bien de Hosni Moubarak cette fois.

A ce stade, BARACK OBAMA a indiqué avoir dit à Hosni Moubarak qu'une transition politique pacifique et calme devait débuter "maintenant" en Egypte, s'abstenant toutefois de lui demander d'écouter les appels exigeant son départ immédiat. Dans une intervention solennelle à la Maison Blanche à l'issue d'une journée d'intenses consultations diplomatiques entre les Etats-Unis et l'un de leurs principaux alliés du Moyen-Orient, BARACK OBAMA a aussi félicité l'armée égyptienne d'avoir permis que des manifestations pacifiques aient lieu et a affirmé aux Egyptiens entendre leurs voix.


egypte-1-020211.jpg egypte-2-020211.jpg