Publié le 28-01-2011

Des technocrates ... pour relancer la machine gouvernementale

Fin de longs pronostics et de suspense insoutenable … Ce n'est finalement qu'hier soir que le premier ministre a annoncé la composition du nouveau gouvernement. Une manière de dire aux TUNISIENS que leurs voix ont été entendues… Peu après l’annonce de ces nouveaux noms, tout le monde parlait de ministres " technocrates" , de personnes " indépendantes",  sans "couleur politique "… mais certainement peu connus …



Des technocrates ... pour relancer la machine gouvernementale

La valse des ministres semble donner une nouvelle image à notre gouvernement puisque, incontestablement, les grandes écoles ont leur entrée en force dans le pouvoir notant une forte présence de polytechniciens et centraliens, qui sont à savoir :

 

-        Elyes Jouini nommé Ministre délégué auprès du premier Ministre

Elyès Jouini, né le 5 janvier 1965 à Tunis, est un économiste et universitaire tunisien membre de l'Institut universitaire de France. Il intègre l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1984 et décroche une maîtrise de mathématiques pures de l'Université de Paris VII ainsi qu'un DEA de mathématiques appliquées aux sciences économiques en 1986 de l'Université Paris-Dauphine. Il sort cacique de l'agrégation de mathématiques en 1987. Il décroche dans la foulée son doctorat de mathématiques appliques de l'Université de Paris I en 1989 et son habilitation à diriger des recherches (HDR) de l'Université de Paris I. Il occupe à présent plusieurs positions de responsabilité en dirigeant depuis 2003 l'Institut de finance Dauphine en tant que professeur de première classe. Il est actuellement vice-président du conseil scientifique et directeur du master 222 en gestion d'actifs de l'Université Paris-Dauphine. Il est par ailleurs coordinateur scientifique de l'Institut Europlace de finance et membre de l'Institut universitaire de France. Il obtient en 2007 une chaire de la Fondation du risque.

 

-        Mr.Jalloul Ayed nommé Ministre des finances :

 

Tunisien, originaire de Sousse. Diplômé des universités de Maryland et de Floride, Jaloul Ayed se fait engager par la Citibank à son retour en Tunisie, au début des années 80. Il y passera dix-huit ans au cours desquels le jeune banquier s’occupe notamment des pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, acquiert un savoir-faire dans la conception et la mise en ouvre de stratégies commerciales dans divers environnements géographiques et culturels et se tisse un important réseau relationnel. Nommé «représentant résident» de Citibank en 1983, Jaloul Ayed fait ensuite son entrée dans le comité de crédit avant de devenir vice-président en 1986. Vers le milieu des années 90, on le trouve à Londres où il est «négociateur senior» en «crédits globaux», toujours pour le compte de Citibank ; un poste dans lequel Jaloul Ayed devient un spécialiste de la structuration et de la syndication de prêts, du «Projet finance» et de biens d’autres activités du marché des capitaux.

Résidant au Maroc, Jaloul Ayed était Président du Directoire de BMCE Capital, et directeur général de la BMCE elle-même, ancien président de l’American Chamber of Commerce de Casablanca, et membre du Conseil marocco-américain pour le Commerce et l’Investissement.  Il s’est également imposé sur la scène marocaine par ses talents de compositeur de musique classique et de pianiste.

 

-        Mr.Mehdi Haoues nomméMinistre du commerce et du Tourisme

Né à Marseille de parents tunisiens, âgé de 47 ans, Mehdi Haoues. Son père Béchir et son oncle Khelifa Houas font partie avec Farhat Hached, Mohamed Kraiem et Habib Achour, des patriotes des Îles Kerkennah, au large de Sfax, qui se sont particulièrement distingués durant le mouvement national tunisien.

Ayant un diplôme d’ingénieur de la prestigieuse Sup Télécom Paris, une formation en eItalie, à la Polytechnique de Torino où son Directeur de stage, un Mastère, puis un Ph. D à l’Université de Californie à San Diego, Mehdi Haoues, serial entrepreneur dans les nouvelles technologies, finit par Talan, qui a des bureaux ouverts à Paris, Londres, Bruxelles, New York, Hong Kong et Tunis.

 

-        Mr.Said Aidi nommé Ministre de la formation et de l'emploi

 

Saïd Aïdi a rejoint HR Access Solutions en Septembre 2006 en tant que Directeur Général International pour la Tunisie. En plus de cette responsabilité, il est l'un des membres du Comité exécutif. Comme directeur général de HR Access International Tunisie, Saïd Aïdi est chargé de la gestion de l'entreprise de déploiement au Moyen-Orient et en Afrique et de la constitution d'une équipe de grande valeur et de fortes plus-values en Tunisie pour soutenir le développement mondial et les activités des services des RH Access.

Saïd Aïdi créé ATLASYS en 2004. ATLASYS est devenu rapidement un des plus importants partenaires stratégiques pour HR Access. D’ailleurs M. Aïdi a rejoint HR Access lors de l'acquisition ATLASYS.

Avant de créer ATLASYS, Saïd Aïdi occupait des postes dans les grandes entreprises mondiales. Il a été l'un des leaders en charge du développement de HR Access au sein de CGI. Par conséquent, il a une longue expérience des opérations et la gestion des RH Solutions. Il a rejoint IBM et a été directeur de "Human Capital Management» pour l'Afrique et du Moyen-Orient. Il a joué un rôle clé dans la création d'une équipe de services offshore pour IBM en Tunisie.

 

-        Mr.Yassine Brahim nommé Ministre de l'équipement et du transport

 

Yassine Brahim est président de SunGard Rading mondiale. Avant son poste actuel, M. Brahim a été PDG de GL Trade, éditeur de logiciels leader européen côté en France et acquise par SunGard en Septembre 2008.

 Il a débuté sa carrière chez Cap Gemini, puis rejoint la Société Générale où il a géré des marchés de capitaux de logiciels et l'infrastructure informatique pour pendant 8 ans. Il a ensuite créé sa propre société de conseil et éditeur de logiciels qu'il a vendue à Ubitrade en 2002. M. Brahim a ensuite été nommé Directeur Général d'Ubitrade, société acquise par GL Trade en 2005. Yassine, un Tunisien et de nationalité française, a obtenu un diplôme d'ingénieur de l'Ecole Centrale Paris en 1989.

 

-        Mr.Sami Zaoui, nommé Secrétaire d’État aux technologies de la communication.

 

Né le 27 juillet 1965 à Sousse. Il est diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP) et titulaire du diplôme d’expertise comptable français. Après avoir exercé pendant 7 années, de 1987 à 1994 au sein du cabinet d’audit et de conseil Ernst & Young à Paris, Sami ZAOUI rejoint le bureau de Tunis du cabinet AMC Ernst & Young, où il exerçait encore la fonction d’associé jusqu’à sa récente nomination, le 17 janvier 2011 en tant que secrétaire d'état auprès du ministre de l'industrie et du tourisme chargé des Technologies de l'information et de la communication. Dans ses fonctions au sein du cabinet Ernst & Young, Sami ZAOUI était chargé du département Business Advisory Services ce qui incluait le conseil en systèmes d’information et télécommunications ainsi que le conseil en stratégies de développement territorial. Sami ZAOUI était par ailleurs, président de l'antenne tunisienne de l’ATUGE (Association des Tunisiens des Grandes Ecoles Françaises) poste auquel il a accédé après les éléctions internes. Il a présidé l'ATUGE entre le 4 Avril 2009 et le 16 janvier 2011Il est également membre du Comité de Haut Niveau pour la Science et la Technologie.


tunisiegouv1.jpg

blog comments powered by Disqus