Publié le 24-05-2010

Journée Mondiale et Nationale de la sclérose en plaques

Le samedi 22 mai 2010, la Tunisie comme le monde entier a célébré la 2e journée nationale et mondiale de la sclérose en plaques (26 mai 2010). L’Association tunisienne des malades de la sclérose en plaques (ATSEP) a effectué plusieurs actions dans le but de sensibiliser le public à cette maladie encore incurable.
 



Journée Mondiale et Nationale de la sclérose en plaques

Le samedi 22 mai 2010, la Tunisie comme le monde entier a célébré la 2e journée nationale et mondiale de la sclérose en plaques (26 mai 2010). L’Association tunisienne des malades de la sclérose en plaques (ATSEP) a effectué plusieurs actions dans le but de sensibiliser le public à cette maladie encore incurable.
 
 
La sclérose en plaques touche, en Tunisie, 30 cas pour 100 mille habitants, soit au total 3000 patients (2,5 millions de personnes à l'échelle mondiale, avec une proportion de deux femmes pour un homme). Elle survient, généralement, à un âge variant entre 15 et 55 ans.
 
 
C'est une maladie inflammatoire chronique du système nerveux central. Elle détruit la gaine de myéline, membrane qui entoure et protège l'axone (prolongement du neurone), en évoluant par poussées.
 
Les symptômes de la sclérose en plaques sont variables, les plus fréquents étant des troubles visuels, sensitifs ou urinaires, des fourmillements des membres, ainsi que des troubles de la force musculaire et de la coordination. Ils peuvent être isolés ou associés. Les formes rémittentes de la sclérose en plaques sont les plus fréquentes.
 
lors de la conférence,
l'association  a présenté les moyens mis en place pour assister les personnes atteintes et leurs familles et contribuer à améliorer la qualité de vie des patients. L'accent était mis sur l'approche thérapeutique en Tunisie, garantissant une prise en charge intégrale du traitement de la maladie par la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM).
 
 
D'autres communications ont porté sur ''l'évolution de la SEP (sclérose en plaques) durant les deux dernières décennies et le rôle moteur de l'Institut national de neurologie, dans le traitement de la maladie'', ''le concept des nouvelles approches thérapeutiques de la prise en charge de la SEP dans sa globalité'' et ''La SEP dans le monde arabe''.
 
 
La comédienne Meriem Ben Mamy et le mannequin Samy Azaiz ont pris par de cette rencontre. Comme elle l’a fait, il y a deux mois, l’association a organisé, le jour même, une séance de vente aux enchères des objets fétiches des stars tunisiennes.
 
 

a-handicap-240510-1.jpg a-handicap-240510-2.jpg a-handicap-240510-3.jpg