Publié le 03-01-2014

La révolution du bistouri : les médecins résistent et exigent les excuses de Mekki

C’est comme ça que les médecins et internautes ont appelé le mouvement de protestations lancé contre la loi qui oblige les médecins spécialistes à travailler 3 ans dans le secteur public et dans les régions intérieures avant de travailler dans le privé.



La révolution du bistouri : les médecins résistent et exigent les excuses de Mekki

Aujourd’hui la tension est montée d’un cran après l’agression du professeur Chokri Kaddour par un employé du secteur qui était contre la grève.

Lors d’une assemblée qui s’est tenue dans l’un des amphithéâtres de la faculté de médecine de Tunis, en début d’après-midi, le doyen de la faculté annonce que toute activité avec le ministre de la santé cessera jusqu’à ce qu’il présente ses excuses.

Les examens et les stages seront également en suspens jusqu’à l’annulation de cette loi, un hashtag "la révolution du bistouri" a été lancé sur twitter.


Le bras de fer dure depuis quasiment un mois et semble continuer, car les médecins ne baissent pas les bras.
 


Source: H.B.
bistouri-030114-1.jpg

blog comments powered by Disqus