Publié le 20-09-2013

Pourquoi la rage, la typhoïde, le choléra, la fièvre du Nil se sont-ils propagés en Tunisie?

Plusieurs maladies rares telles que la rage, la typhoïde, le fièvre du Nil occidentale, refont surface surface et inquiètent bon nombre de tunisiens, a rapporté le quotidien «Al Chourouk » dans son édition du vendredi 20 septembre 2013. 



 Pourquoi la rage, la typhoïde, le choléra, la fièvre du Nil se sont-ils propagés en Tunisie?

Selon le Dr Mondher Bejaoui à la Direction des soins de santé de base relevant du ministère de la Santé Publique: «les maladies telles que la rage, le choléra, la typhoïde, le virus de la fièvre du Nil occidental, étaient belles et bien présentes avant la révolution du 14 janvier 2011».

Ainsi il a été relevé qu’il existerait actuellement 2 cas de typhoïde dans la région du Kef à cause d’une grande pollution des eaux présente dans la région. 

Pourtant,  la Direction des soins de santé de base avait relevé en 2003, près de 67 cas de typhoïde et 18 cas en 2006.

Par ailleurs, il explique que « la prolifération de ces maladies est due à un manquement au niveau de la santé en Tunisie et à la non considération des risques de foisonnement des poubelles et de la pollution par les municipalités»

Le Dr Mondher Bejaoui conclut que cette non prise en considération du problème de pollution en Tunisie, attirerait les moustiques, qui elles, pourraient véhiculer ces maladies en indiquant que les oiseaux migrateurs, lors de leurs migration peuvent tout aussi bien transmettre ces maladies rares.


L.R.
pollution-200913-1.jpg