Publié le 26-10-2021

Décès de l'ancien président sud-coréen Roh Tae-woo

L'ancien président sud-coréen Roh Tae-woo, qui avait joué un rôle capital dans le coup d'Etat de 1979 avant d'exercer le pouvoir démocratiquement de 1988 à 1993, est mort mardi à l'âge de 88 ans, a rapporté l'agence Yonhap.



Décès de l'ancien président sud-coréen Roh Tae-woo

Le général Roh Tae-woo avait succédé en 1988 à son ami le dictateur Chun Doo-hwan, qu'il avait aidé à prendre le pouvoir par la force neuf ans plus tôt mais qui en avait été chassé par de gigantesques manifestations pro-démocratie.
close

Les divisions au sein de l'opposition avaient permis la victoire de Roh aux élections de 1987 avec seulement 36,6 % des voix.

Pendant son mandat, il avait supervisé les Jeux olympiques de Séoul en 1988 et opéré un rapprochement avec la Chine et la Russie.

Né à Daegu, dans le Sud-Est du pays, en 1932 alors que la Corée était une colonie japonaise, Roh Tae-woo avait rencontré Chun Doo-hwan à l'école militaire pendant la guerre de Corée.

Roh avait joué un rôle déterminant dans le coup d'Etat qui avait suivi l'assassinat du dictateur militaire Park Chung-hee en 1979. Alors commandant des forces spéciales, il avait aidé Chun Doo-hwan à s'emparer des points stratégiques de Séoul.

Devenu le bras droit de Chun, Roh avait ensuite orchestré, en 1980, l'écrasement dans le sang du soulèvement pro-démocratique de Gwangju, dans le Sud-Ouest. La répression avait fait quelque 200 morts et disparus selon les chiffres officiels, trois fois plus selon l'opposition de l'époque.


AFP