Publié le 16-09-2021

Soumoud appelle à la formation d’un front social et politique

La Coalition Soumoud, a appelé, jeudi, à la formation d’un front social et politique regroupant les organisations nationales et les partis démocratiques qui soutiennent les revendications du 25 juillet. Un front qui sera une force de proposition et de pression et qui œuvrera à défendre les acquis nationaux et à les développer. Il servira de rempart contre le retour à l’avant 25 juillet.



Soumoud appelle à la formation d’un front social et politique

Dans une déclaration, la coalition estime que le statu quo ne fait que renforcer l’isolation du président de la République et affaiblir sa position. Il permettra, cependant, au système d’avant le 25 juillet de mobiliser plus d’alliés à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Depuis plus de cinquante jours, le pays vit dans un état d’incertitude accrue en l’absence d’une vision claire sur l’avenir et d’une approche participative concernant les questions nationales, lit-on dans le texte de la déclaration.

Soumoud recommande la nomination d’une haute compétence économique à la tête d’un gouvernement de salut pour entreprendre les réformes capables de sauver l’économie nationale. Il préconise, également, l’association des compétences nationales, organisations de la société civile et partis politiques à la révision du système politique.

Pour la Coalition Soumoud, le 25 juillet a constitué une chance historique pour rectifier le processus et répondre aux aspirations légitimes des Tunisiens, dont en premier lieu l’ouverture des dossiers des assassinats politiques, du terrorisme et de l’embrigadement des jeunes et leur envoi vers les zones de conflits, en plus du dossier des écoles coraniques et celui de ” l’appareil secret ” du mouvement Ennahdha.

Il s’agit, également, précise Soumoud, du plan mis au point par Ennahdha pour changer le modèle sociétal des Tunisiens et la réforme de la Justice.

Soumoud a salué l’ouverture du président de la République sur les compétences nationales, les juristes en l’occurrence, appelant à une plus large participation des forces nationales pour assurer la réussite du processus de réforme et hâter l’élaboration d’une feuille de route qui soit en harmonie avec les attentes des Tunisiens.


TAP