Publié le 26-06-2013

Adnène Manser : Une motion d’exemption ne pouvait être déposée...

Adnène Manser est revenu, mercredi 26 juin, sur la motion d'exemption déposée à l’encontre du Président Provisoire de la république, Moncef Marzouki.



Adnène Manser : Une motion d’exemption ne pouvait être déposée...

Adnène Manser, chef de cabinet du président de la République, a déclaré qu’une motion d’exemption ne peut être déposée qu’en cas de haute trahison.

Il a, par ailleurs, ajouté que le questionnement du Président de la République n’existe pas dans l’organisation provisoire des pouvoirs publics. 

Il est à rappeler qu’une séance plénière consacrée à l’examen de la motion d'exemption contre le président provisoire de la République Moncef Marzouki, a été tenue, mercredi 26 juin.

Lors de cette séance plénière, le vote a eu lieu et la motion d’exemption contre Marzouki a été rejetée. 9 députés ont voté pour son annulation, 5 se sont abstenus de voter et 99 voix ont voté contre. 


mansar-260613-1.jpg