Publié le 24-07-2019

Ecart au niveau des régions dans le secteur de la santé, selon l'INS

Le dernier rapport sur les indicateurs d’infrastructures 2017 vient de révéler l’existence d’un écart au niveau des régions dans le secteur de la santé, notamment en termes de nombre de lits disponibles dans les structures hospitalières.



Ecart au niveau des régions dans le secteur de la santé, selon l'INS

Réalisé par l’institut national de la statistique, ce rapport indique que la couverture en lits est de 1.8 pour 1 000 habitants alors que la moyenne mondiale est de 2.7 lits pour 1 000 habitants.

Le rapport souligne que bien que le nombre de lits a évolué de 15 574 lits en 1994 à 21 080 en 2017, l’écart persiste au niveau des régions puisque 28% des lits, soit 6 059 lits, sont placés dans les structures hospitalières du Grand Tunis.

Les régions côtières et Sfax comptent au total 5 249 lits (25% du total), tandis qu’il n’existe que 1 855 lits dans le centre ouest du pays et 1 732 lits dans les régions du sud est, contre 2 351 au nord ouest et 2 464 au nord est.

L’investissement dans le secteur de la santé reste aussi en dessous des espérances puisqu’en 24 ans le nombre de lits n’a évolué que de 2,3% qui reste une moyenne faible par rapport aux besoins croissants des citoyens en Tunisie.

Par ailleurs, le nombre de centres de santé de base a évolué de 1 730 centres en 1994 à 2 168 en 2018.

Réalisé annuellement par l’INS, ce rapport présente les principaux indicateurs d’infrastructure se rapportant aux domaines de l’alimentation en eau potable, l’électrification, le taux de raccordement au réseau d’assainissement, l’utilisation du téléphone, la couverture postale, l’internet et autres indicateurs.


Source: TAP