Publié le 02-05-2012

Pr. Habib Ghdira : Un asthmatique bien traité peut mener une vie normale

"Un asthmatique bien traité peut mener une vie normale", a souligné Pr. Habib Ghdira, chef de service allergologie à l'hôpital Aderrahmane Mami à l'Ariana. 



Pr. Habib Ghdira : Un asthmatique bien traité peut mener une vie normale

À l'occasion de la journée mondiale de l'asthme, Pr. Ghdira a indiqué que des études faites chez des adolescents tunisiens ont révélé que le taux de prévalence de l'asthme est de l'ordre de 4,5% chez les adolescents et entre 3 et 5% chez la population générale.

Bien qu'il soit inférieur aux taux enregistrés dans des pays européens, la prévalence de l'asthme en Tunisie ne cesse d'augmenter au cours des dernières années. Elle se situait aux alentours de 2% dans les années 80.

Une évolution que le Pr. Ghdira explique par le changement des modes de vie, le stress, le tabagisme passif et actif ainsi que la pollution. Il pointe, également, certaines habitations.

"Quand on respire, des éléments nocifs de l'environnement provoquent des crises d'asthme et une inflammation de la bronche. Si cette inflammation n'est pas traitée, il y a des risques d'atteinte d'asthme qui peut aboutir à l'insuffisance respiratoire aiguë", a-t-il  expliqué.

Le praticien recommande d'éviter les facteurs irritants comme le tabagisme et la pollution à l'intérieur et à l'extérieur des maisons qui doivent être bien aérées et ensoleillées.

"Les rideaux et les tapis lourds  constituent des nids d'acariens", a-t-il ajouté.

Un traitement de fond demeure toutefois nécessaire pour prévenir la survenue de crises et l'évolution vers l'insuffisance respiratoire chronique, a-t-il averti.

Ce traitement qu'on peut prendre tous les jours repose principalement sur une action anti-inflammatoire permettant de réduire l'hyperréactivité bronchique et l'inflammation chronique.

D'après les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il y a actuellement plus de 235 millions d'asthmatiques dans le monde. C'est la maladie chronique la plus courante chez les enfants. La plupart des décès qui lui sont imputables surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Selon l'OMS, l'asthme est sous-diagnostiqué et insuffisamment traité. Il représente une lourde charge pour les individus et les familles et limite souvent l'activité du malade tout au long de sa vie.

Une journée de sensibilisation et d'éducation à l'asthme est organisée, mercredi, à l'hôpital Abderrahmane Mami par la société tunisienne des maladies respiratoires et d'allergologie pour marquer la célébration de la journée mondiale de l'asthme, le 2 mai de chaque année.

A l'échelle mondiale, le Global Initiative For Asthma (GINA) célèbre cette journée sous le thème "Vous pouvez contrôler votre asthme".

La journée mondiale de l'asthme a été créée par GINA en 1993, une initiative née d'une collaboration entre l'OMS et l'Institut américain sur le cœur, les poumons et le sang.


TAP
asthme-02052012-1.jpg