Publié le 21-02-2012

Démissions collectives à l'ANPP

Quatre-vingt-onze (91) membres et responsables de l'Alliance Nationale pour le Progrès et la Prospérité (ANPP) ont présenté une démission collective.



Démissions collectives à l'ANPP

Les démissionnaires sont des membres des bureaux politique et exécutif ainsi que des sections régionales et à l'étranger du parti.

Ils expliquent, dans un communiqué parvenu lundi à l'agence TAP, que "malgré les tentatives répétées de réformer et de redresser la situation, tous les recours sont aujourd'hui épuisés".

La persistance de "certains" à vouloir continuer à diriger le parti selon des pratiques "révolues" et l'impossibilité d'engager une quelconque réforme ont conduit à une démission collective du bureau de Sousse, souligne-t-on encore dans le communiqué.

Les signataires ajoutent, dans ce même sens, que la majorité, renversée récemment après avoir fixé le cadre juridique pour la préparation du congrès constitutif, a décidé de démissionner pour "construire une expérience démocratique qui vise à unir les efforts avec d'autres parties qui partagent les mêmes principes".


TAP