Publié le 12-02-2012

Slaheddine Jourchi et Majida Boulila à la présidence du Conseil national civil

Le Conseil nationale civil a élu samedi au cours d'une assemblée générale tenue, à Tunis, une "présidence bicéphale" composée de M. Slaheddine Jourchi et Mme Majida Boulila après l'adoption du règlement intérieur à la majorité des personnes présentes.



Slaheddine Jourchi et Majida Boulila à la présidence du Conseil national civil

 

M. Slaheddine Jourchi a déclaré à l'agence TAP que ce Conseil s'inscrit dans le cadre de l'élargissement du débat sur la constitution en ouvrant la voie devant toutes les sensibilités civiles pour contribuer à ce débat loin de toute considération politique ou idéologique.

Il a ajouté que l'idée d'une société civile dynamique s'inscrit dans les spécificités du contexte national et de ses exigences, particulièrement en matière de consécration d'une culture de dialogue entre l'ensemble des composantes de la scène nationale qu'elle soit élue ou volontaire à l'instar de ce Conseil.

Le Conseil nationale civil, rappelle-t-on, est une initiative d'un certain nombre d'activistes de la société civile à l'instar de Mme Sanaa Ben Achour, ancienne présidente de l'association des femmes démocrates et M. Mohsen Marzouk, secrétaire général de la fondation arabe pour la démocratie.

Ce dernier a démenti que le Conseil soit à "visée politique ou à dimension financière" précisant qu'il constitue "un espace libre pour l'exercice de la démocratie de manière à renforcer la culture du débat".

Il a indiqué que les deux présidents du Conseil qui viennent d'être élus, rencontreront prochainement M. Mustapha Ben Jaâfar, président de l'Assemblée nationale constituante.


TAP
asse-120212-1.jpg