Publié le 26-10-2011

Al Qotb : Ben Ali sera représenté par Hachmi Hamdi à l’assemblée constituante …

Au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, M.Riadh Ben Fadhel , le Coordinateur Général du Pôle Démocratique Moderniste (PDM) a salué le peuple Tunisien qui a assuré le triomphe de la démocratie à travers un scrutin historique qui inspire la fierté malgré toutes les infractions et les dépassements qui ont eu lieu , et qui seront portés à la justice.



Al Qotb : Ben Ali sera représenté par Hachmi Hamdi à l’assemblée constituante …

" Malgré notre défaite et malgré la déception qu’on a eu suite à l’annonce des résultats préliminaires, on ne peut qu’accepter la volonté de ce peuple qui a exigé une élection et qui a fait un choix " a dit M.Riadh Ben Fadhel avant de féliciter le mouvement Ennahdha qui a réussi à s’imposer. Toutefois, il a noté que le Pôle Démocratique Moderniste (PDM) dénonce toutes les infractions commises par ce parti et a affirmé que la justice dira son dernier mot à ce propos.

Donnant sa vision et sa lecture des résultats du scrutin, M.Ben Fadhel s’est dit étonné, voire même choqué, face à la percée d’Al Aridha Chaabia de Hachmi Hamdi : "Beaucoup de mystère règne sur l’affaire de ses listes, sur ses ressources de financement et sur cette campagne qui est allée à l’encontre de la loi électorale pour se retrouver aujourd’hui avec un nombre assez important à l’assemblée Constituante. "

Toujours dans ce même contexte, M.Jounaïdi Abdeljaouad a ajouté : " Si on admet que derrière ces listes ou autres se cachent des RCDistes ou des " inconnus ", on pourrait admettre que Ben Ali est encore là. Il sera représenté par des listes énigmatiques à l'assemblée Constituante… Comment peut-on accepter ça ? Notre pôle a toujours exigé et imposé une rupture avec le passé et une destruction obligatoire d’un système qui a régné pendant plus d’un demi-siècle. La construction d’un nouveau système demande beaucoup de temps, de patience, de consensus et d’unité, et non de dissensions artificielles …"

Concernant l’étape à venir, M.Jounaïdi Abdeljaouad a dit : " On doit peut être revoir ou réviser notre discours pour se rapprocher des Tunisiens. On a commis l’erreur de sous estimer les dangers qui menacent le processus électoral. On n’a pas bien calculé les défis de cette bataille. Aujourd’hui, l’autocritique s’avère indispensable … "

Avant de donner la parole aux journalistes présents , M.Riadh Ben Fadhel a dit amèrement que " le pôle n’a pas eu ses chances " et a rappelé que ce parti a fait l’objet d’une large campagne de dénigrement et de calomnies qui a touché à l’image et à l’intégrité physique et morale de sesmembres.


H.Manel
pole-251011-1.jpg pole-251011-2.jpg pole-251011-3.jpg pole-251011-4.jpg pole-251011-7.jpg pole-251011-5.jpg pole-251011-6.jpg