Publié le 17-06-2011

Ban Ki-moon demande à Bachar Al-Assad d'arrêter de tuer les gens

Tandis que des milliers de Syriens ont fui en Turquie, le régime de Damas continue de réprimer la contestation. Les opposants appellent à manifester vendredi, alors que les défilés nocturnes se poursuivent dans tout le pays. Les condamnations de la communauté internationale se multiplient. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté Bachar Al-Assad d'arrêter les tueries. Cependant, la France peine toujours à convaincre la Russie et la Chine.



Ban Ki-moon demande à Bachar Al-Assad d'arrêter de tuer les gens

Les opposants ont appelé à de nouvelles manifestations, vendredi, contre le régime du parti unique Baas. Des manifestations nocturnes continuent d'avoir lieu à travers le pays, notamment dans la périphérie de la capitale, et à Hama, à 210 km au nord de Damas, où des dizaines de milliers de personnes ont défilé la nuit dernière. A Harasta, dans la banlieue de Damas, les forces de sécurité ont tiré mercredi soir pour disperser un rassemblement de 200 femmes qui réclament la libération de leurs maris et d'autres proches, arrêtés dans le cadre d'une intensification de la répression, a déclaré un témoin à l'agence Reuters (…)

Selon l'AFP, au moins 9 000 réfugiés avaient franchi jeudi la frontière turque. Ils sont hébergés dans des camps du Croissant-Rouge turc, 3 500 personnes sont parquées dans une ancienne usine de tabac et 5 000 autres dans des villages de tentes montées par le gouvernement, raconte Guillaume Perrier, correspondant du Monde en Turquie. Parmi elles se trouvent des soldats syriens ayant déserté. Des milliers d'autres réfugiés syriens sont bloqués de l'autre côté de la frontière.


bashar-170611-1.jpg