Publié le 06-03-2018

Idir : S’il y a une solution pour le monde arabe, elle viendrait de la Tunisie

Idir, le célèbre chanteur kabyle est en Tunisie. Il se produit, ce soir dimanche 16 août 2015, à Sousse, puis à Boukornine et enfin à El Jem.



Idir : S’il y a une solution pour le monde arabe, elle viendrait de la Tunisie

« A vava Inou va », n’est pas un refrain que l’on fredonne, ni un tube à succès, c’est plutôt une empreinte indélébile, qu’Idir a apposée sur son parcours. Qui dit Idir, pense, automatiquement, à ce titre, traduit en plusieurs langues.

Idir avoue, au détour d’un entretien à Jawharafm, qu’il ne peut chanter ou écrire des choses qu’il n’a pas vécues. « Je choisis des thèmes en cohérence avec la situation dans laquelle je me trouve », affirme-t-il.

Pour lui, la Tunisie est une plateforme qui a vu la rencontre de plusieurs styles et genres. « Vous avez su accueillir les autres, sans perdre votre créativité. Je ne vois aucun pays arabe musulman avec autant d’éclectisme », a-t-il expliqué.

Idir a fait part de son admiration de l’expérience démocratique tunisienne, indiquant être au courant du printemps tunisien et que s’il y a une solution pour les autres pays arabes, elle ne peut venir que de la Tunisie. « Rarement, un pays de chez nous accorde une place aussi importante à la femme comme en Tunisie », a-t-il conclu.