Publié le 31-03-2011

Face à une situation incontrôlable, Carthage-Land a fermé ses portes

La direction générale de la société «Parcs et Loisirs» qui exploite le parc Carthage-Land à Yasmine-Hammamet vient d’annoncer dans un communiqué rendu public, que la fermeture du parc a été décidée par mesure de sécurité " face à une situation devenue incontrôlable». Et cela suite à la grève de la faim lancée la semaine dernière par 7 employés pour protester contre la fermeture du parc d’attraction.



Face à une situation incontrôlable, Carthage-Land a fermé ses portes

" L’intransigeance d’une partie des employés" n’a pas permis de rouvrir le parc à l’occasion des vacances, ajoute la direction générale indiquant, par ailleurs, que la grève du 3 mars a été lancée sans l’accord de l’UGTT ni respect du délai de préavis et pour des revendications illégales (limogeage du directeur général et du directeur technique).

Par ailleurs, la rupture de la relation de travail a été décidée, selon la direction générale, à l’encontre de " quelques éléments perturbateurs uniquement et non pas des 33 employés " comme l’avait annoncé, précédemment, à la presse, le responsable syndical.

La direction générale reconnaît le droit des travailleurs à former leur syndicat, droit qu’elle considère une chance permettant à l’entreprise de négocier avec un syndicat représentatif.


Communiqué
carthageland-310311-1.jpg