Publié le 04-03-2009

Pourquoi dire non à L’avocat- animateur ?



Pourquoi dire non à L’avocat- animateur ?

Un grand débat s’est ouvert ces derniers jours au tour de l’apparition massive de quelques avocats sur nos écrans. Le débat s’est élargi au point d’en organiser une rencontre intitulée « l’avocat et les médias » le week-end dernier à Hammamet de la part de la section de Tunis des avocats.   

Entre un non et un oui, les avocats ont argumenté leurs avis en utilisant parfois un ton furieux face à ce qui échappe sous leurs doigts… en fait, le problème concret qui les dérange est la publicité gratuite et forte dont jouissent certains avocats au détriment des autres. Cette apparition régulière dans plusieurs émissions TV avec même leurs numéros de téléphone rend ces avocats plus célèbres (donc plus sollicités). Pas seulement ça ! Mais aussi ils deviennent des « références » irremplaçables pour les clients potentiels de ce service. Donc, ils acquièrent une grande notoriété qui augmente systématiquement le nombre de leurs clients et aussi le prix de leur prestation.

Etant donné que le métier d’avocat est classé libéral, il est donc une prestation de service qui nécessite l’égalité des chances dans une concurrence transparente. C'est-à-dire que l’apparition des avocats à la TV devient un avantage considérable qui nuit visiblement à la concurrence et qui rend inégal les chances par rapport aux autres avocats.   

Voilà pourquoi, lors du séminaire, plusieurs avocats ont exprimé leur souhait de faire une réglementation claire et stricte qui organise la relation de l’avocat avec les médias. Autrement, interdire l’apparition des avocats sur nos écrans. Mais jusque là ça reste une proposition…

D’un autre point de vue, le célèbre avocat « Fethi Layouni » a expliqué que cette nouvelle relation qui se noue entre l’avocat et les médias n’est que bénéfique pour l’image de ce métier dans la société. En effet, elle a installé une nouvelle confiance dans la perception que porte le simple citoyen vers les avocats. Donc, « nous devons défendre nos amis avocats célèbres et non pas les attaquer… » a conclu Mr. Layouni.

 

Certains proposent tout simplement de laisser aux avocats à tour de rôle la possibilité de participer dans l’animation des émissions TV. Ce qui permet toujours de garder les mêmes chances et permettre à tout le monde d’en bénéficier sans favoriser les uns aux autres. C’est pas mal comme proposition ! N’est ce pas ? 

 

      


h-avocatsmedias-040309-2.jpg