Publié le 26-07-2021

Les Pays-Bas annulent les festivals face à la poussée du variant delta

Début juillet, un festival de musique électro à Utrecht s'était conclu par la contamination d'un millier de personnes sur les 20.000 participants.



Les Pays-Bas annulent les festivals face à la poussée du variant delta

Le gouvernement néerlandais a annoncé lundi l'annulation jusqu'au 1er septembre de tous les événements et festivals se tenant sur plus de 24 heures pour éviter de nouvelles flambées des cas de Covid-19. Les éditions 2021 de festivals de musique internationalement connus tels que Lowlands, Mysteryland et Down the Rabbit Hole, prévues en août, sont donc annulées. «Malheureusement, il n'est pas raisonnable de laisser ces événements se poursuivre», a déclaré le premier ministre Mark Rutte lors d'une conférence de presse à La Haye.
Le gouvernement estime que tester toutes les 24 heures les visiteurs pendant un festival serait trop compliqué à organiser sur le plan logistique. La décision a été prise «en concertation avec le secteur événementiel», a précisé Mark Rutte. Mi-juillet, la presse locale avait estimé qu'un millier des 20.000 participants à un festival de musique à Utrecht avaient été contaminés par le Covid-19, malgré la mise en place de contrôles du passe sanitaire.

Les événements durant plus de 24 heures avaient déjà été suspendus jusqu'au 13 août. Le gouvernement a décidé de prolonger l'interdiction jusqu'à la fin de l'été. Le gouvernement a par ailleurs annoncé un assouplissement des restrictions de voyage, comme la plupart des pays de l'Union européenne. Les Pays-Bas ne déconseilleront plus les voyages au sein de l'UE à partir de mardi. Les vacanciers devront présenter un test négatif ou un certificat de vaccination à leur retour, et observer une période de quarantaine, selon la situation dans le pays visité.

Boites de nuit fermées
La Haye veut cependant éviter toute nouvelle vague cet automne et imposera à partir du 8 août aux vacanciers de présenter un test négatif ou un certificat de vaccination à leur retour, et d'observer une période de quarantaine, selon la situation dans le pays visité. «On peut tous ramener le virus dans la valise», a averti le ministre de la Santé, Hugo de Jonge, durant cette même conférence de presse. Une flambée des contaminations début juillet, en particulier chez les jeunes, avait contraint le gouvernement à revenir sur l'allègement des restrictions sanitaires, avec notamment une nouvelle fermeture des boîtes de nuit.

Après avoir atteint des records (jusqu'à 11.000 cas par jour il y a une semaine), la courbe des contaminations est en baisse aux Pays-Bas, avec quelque 3900 nouveaux cas recensés lundi, selon les derniers chiffres officiels. Le nombre de patients hospitalisés restait cependant en hausse, mais la situation dans les hôpitaux «semble gérable», a souligné Mark Rutte. Le pays de 17 millions d'habitants a recensé plus de 1,8 million de cas de coronavirus et 17.807 morts. Environ 83% de la population a reçu au moins une dose de vaccin et 59% des adultes sont totalement vaccinés.


AFP