Publié le 30-06-2021

Bus rapide transit, une solution durable pour désengorger la capitale

La réflexion sur l'avenir des villes de demain revêt une importance croissante. Soutenir un transport propre est une condition sine qua non de succès d'un territoire résilient et durable. Selon l'approche promue par la Banque mondiale, la décarbonation des transports d’une manière stratégique, systémique et coordonnée permettra, non seulement d'améliorer la qualité de vie du citoyen, aussi bien de renforcer la compétitivité des villes à travers la création de nouvelles opportunités, notamment pour les personnes à faible revenu.



Bus rapide transit, une solution durable pour désengorger la capitale

La transition vers une mobilité propre et durable implique le développement de solutions de transport propres adaptées à chacun afin d'améliorer l'attractivité des territoires tout en réduisant la congestion. Pour fluidifier le trafic routier et revitaliser les transports en commun dans la métropole Tunis, des initiatives sont en cours d'étude pour le déploiement d'un système de Bus Rapide Transit (BRT) sur l'ensemble de la Capitale avec un premier POC sur les Berges du Lac, le premier périmètre smart de la capitale. L'objectif est de rendre tout secteur du Grand-Tunis accessible à tout type de population dans des conditions de transport dignes

Le BRT, une solution attrayante aux problèmes de mobilité
 
Selon Mari Elka Pangestu, Directrice générale pour les politiques de développement et les partenariats à la Banque mondiale, repenser le transport et la mobilité est une condition nécessaire pour créer les conditions d'une reprise verte et durable. Le transport est le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre. Il est responsable aujourd'hui d'environ 24% des émissions mondiales. Ce chiffre est susceptible d'atteindre 60% en 2050. ". Dans une note publiée sur le blog de la Banque mondiale, Mme. Pangestu souligne que " Le système de bus rapide sur voie réservée figure parmi les synergies identifiées pour réduire l'empreinte carbone. C'est le concept de transport du futur qui offre une solution attrayante aux problèmes de mobilité dans et autour des zones urbaines et qui s'aligne parfaitement sur les fondements de la stratégie internationale de lutte contre le changement climatique. S'ajoutent au BRT, la mobilité électrique, le renforcement de la sécurité routière et la limitation de la vitesse pour la création des zones cyclables et piétonnes et l'amélioration de la réglementation pour les exportations des voitures d'occasion vers les pays en développement
 
Le BRT, une solution à la mobilité dans le Grand Tunis ?
L'agglomération de Tunis fait face aujourd'hui à des défis énormes posés par les transports. Le transport public est quasiment absent et le transport privé peine à répondre à la forte demande de mobilité. Tout cela accroît l'urgence de disposer d'une offre de transport adaptée et attractive. Le BRT s'impose comme une solution attrayante pouvant révolutionner le transport urbain et fluidifier la circulation dans la capitale.
 
Le groupement DTA, bureau d'études spécialisé dans les infrastructures de transport terrestres, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires, à la demande de l'ITES (Institut tunisien des études stratégiques) et de l'association Tunisian Smart Cities, a engagé une étude de préfaisabilité pour la mise en place d’un Système BRT dans le Grand Tunis avec une première tranche opérationnelle pour la desserte des Berges du lac de Tunis.
 
Les principales questions auxquelles doit répondre cette étude de pré-faisabilité sont : Etant essayé et adapté dans plusieurs villes du monde comme Bogotá en Colombie, Guangzhou en Chine ou encore Dakar au Sénégal, ce mode de transport de masse sur voie dédiée est-il faisable à Tunis ? Considéré comme le transport du futur, le BRT pourrait-il être la solution de transport la plus adaptée aux besoins des citoyens de la capitale ? Pourrait-il satisfaire la demande croissante de déplacements sur les Berges du Lac, et dans le Grand Tunis ? Pourraitil vraiment apporter les améliorations souhaitées au service de transport en commun ?
 
Les concepteurs du projet espèrent, à travers une première ligne de bus rapide censée relier le centre-ville de Tunis aux Berges du Lac Nord et la Goulette/El Kram, satisfaire la demande croissante de transport sur cette zone et offrir une alternative plus propre et attractive aux transports dans la capitale. En effet, les Berges du Lac, ce territoire situé au bord du Lac de Tunis et à quelques kilomètres du centre-ville de Tunis et de l'aéroport Tunis-Carthage, jouit d'une importance économique croissante. Il a tous les atouts pour attirer les Tunisiens, qu'ils soient de la capitale ou du reste des régions. Des institutions de très haut niveau, des sièges sociaux de grandes entreprises, des polycliniques et des hôtels haut de gamme s'y sont installés. Il s'agit d'un véritable joyau urbanistique créé avec des concepts nouveaux et une nouvelle philosophie. 
 
Le projet de bus sur voie réservée devrait promouvoir l'usage des transports collectifs par un réseau global restructuré et cohérent avec des aménagements adéquats, compléter l'offre de transport existante en favorisant une connexion optimale et une intermodalité avec les autres modes de transport et assurer une meilleure gestion des carrefours et des points durs de circulation. Par conséquent, réduire la congestion routière, désengorger les routes et fluidifier la circulation. 
 
BRT Les Berges du Lac, quelle voie emprunter ? 
 
La nouvelle ligne de transport propre sur les Berges du lac devrait reprendre dans sa majorité la ligne de Bus existante « 28D » qui devient inadaptée par rapport au besoin actuel et futur de cette partie de ville en pleine croissance. Les infrastructures du projet comprennent un couloir distinct de 15 km pour les bus pouvant accueillir des pistes pour deux roues et 17 stations, dont 4 pôles d’échanges et un parc de 80 bus.
 
La viabilité et la durabilité des investissements de ce système de transport repose en grande partie sur la connexion avec les lignes de rabattement existantes. Les experts travaillant sur les études du projet estiment que le déploiement de ce système aurait des effets très positifs sur la capitale. Il devrait réduire considérablement les embouteillages provoquant une meilleure qualité de l'air et une réduction du niveau sonore. Le temps de trajet reliant le Centre-ville et Les Berges du Lac devrait être plus court. Selon les estimations, le temps de trajet devrait être réduit à 18 minutes au lieu de 58 minutes actuellement (temps écoulé par le système de bus existant). De plus, le BRT devrait être une solution attrayante dans un contexte financier contraignant. Le déploiement d'un système de BRT est beaucoup moins coûteux qu'un système sur rails. Selon les estimations, le coût du projet devrait être de 30 à 40% moins cher qu'une solution tramway.