Publié le 06-03-2018

Jean Michel Jarre : Je suis fier de jouer à Carthage

À l'occasion de son spectacle au festival de Carthage, l'artiste Jean Michel Jarre a donné une conférence de presse aujourd'hui samedi 10 août 2013.



Jean Michel Jarre : Je suis fier de jouer à Carthage

Jean Michel Jarre a expliqué que depuis son plus jeune âge, jouer à Carthage était pour lui un rêve sa "star wars" à lui, il a été marqué par cette ville et l'histoire d'Hannibal qu'il a découvert lors de son enfance.


Il a affirmé qu'en tant qu'ambassadeur de l'UNESCO, il était très heureux de le faire dans un monument protégé par l'organisation internationale.


Il a aussi affirmé que son concert vient à un moment où tous les regards sont rivés sur la Tunisie et que dans ce sens il portera des messages d'espoir et de soutien.

Concernant le concert de Carthage, Jean Michel Jarre le défini comme étant une osmose entre sa musique et l’espace qui l’accueille, une musique organique composée beaucoup plus de sons et de sonorités de notes, partitions et mélodies. Une musique atmosphérique pratiqué il a quelques années par quelques illuminés  e qui est devenue en peut de temps un genre des plus populaires par  le  monde.


Pour son concert on s’attend à un méga spectacle, où le son et la lumière évoluent dans un espace d’un autre temps, une musique électro-acoustique n’est nullement dépourvue de message. C’est une musique porteuse d’un certain engagement puisqu’elle se positionne, se démarque et se projette dans un futur probable. «  Réfléchir son futur et s’y projeter, a toujours caractérisé notre génération d’avant le 3ème millénaire, on se l’imaginait fantasque et fantastique, aujourd’hui on a perdu de vu notre futur et le temps se limite au temps présent »


Ce concert unique qui aura lieu à l’amphithéâtre de Carthage, nécessite trois jours d’installation et de préparation pour créer cette féérique composition entre le lieu et la musique qui l’habillera. Des instruments des plus insolites seront mis en avant comme la harpe laser inventée et modifié par Jean Michel Jarre  dont les cordes sont des faisceaux de lumières.
 


Détails en vidéo.
 


jmj-090813-1.jpg