Publié le 13-07-2013

Nouveau livre : Penseur Libre en Islam de Mohamed Talbi

Mohammed Talbi livre ici une synthèse de son œuvre, une somme en quatre volets, qui sont autant d’étapes dans sa vie et sa pensée. On y chemine d’abord à travers les parcours d’un attachant itinéraire intellectuel où l’on fait connaissance avec l’écolier francophone, l’étudiant à la Sorbonne et le chercheur en langue arabe et histoire ifrikiyenne ; un enfant de Tunis, nourri dès son plus jeune âge de la foi musulmane et de la pensée occidentale.



Nouveau livre : Penseur Libre en Islam de Mohamed Talbi

En grand historien et libre penseur, l’auteur nous fait ensuite partager son incomparable savoir sur le Prophète et la naissance de l’islam, l’alliance de Dieu avec l’homme, le Coran lu comme un livre «ouvert», avant de nous livrer sa solution aux questions tant débattues du jihad ou de l’éternité du Coran et de l’historicité de la religion.


 Longtemps initié au dialogue interreligieux, Mohamed Talbi s’attache alors à aborder la position de l’islam à l’égard de l’Évangile, interroge les discordances théologiques entre christianisme et islam et affirme avec conviction les positions musulmanes concernant Jésus et les dogmes chrétiens, analysant les tourments individuels et les conflits politiques liés à la religion.


Enfin, en penseur engagé et apôtre de la liberté, il examine sans complaisance le déficit démocratique dans le monde arabe, dénonçant avec énergie l’écrasement de la Tunisie sous la botte de Ben Ali ; des condamnations sans appel, prononcées bien avant la chute du dictateur mais qui restèrent longtemps censurées en Tunisie.
 

Son franc-parler, ses paroles cinglantes, ses incises toujours rebelles et saisissantes, portés par le prestige et l’acuité du grand intellectuel qu’il est, nous donnent là une admirable et tonique leçon d’humanité, de grâce et de liberté.

Le livre est disponible chez tout les libraires – partenaires de Cérès ainsi qu’en ligne sur www.ceresbookshop.com

 


libre-130713-1.jpg

blog comments powered by Disqus