Publié le 06-03-2018

Egypte: l'opposition choisit El Baradei pour la représenter

L'opposition égyptienne a annoncé mardi qu'elle désignait Mohammed EBaradei, ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), pour la représenter et préparer une transition politique. Le "Front du 30 juin", qui rassemble les plus importants partis et mouvements hostiles au président islamiste Mohamed Morsi, a déclaré dans un communiqué que M. ElBaradei serait sa "voix".



Egypte: l'opposition choisit El Baradei pour la représenter

Le Front "confie à M. ElBaradei la responsabilité d'assurer l'exécution des revendications du peuple égyptien et de préparer un scénario visant à réaliser la feuille de route (de l'opposition) pour une transition politique".


Le Front tire son nom de la date des manifestations monstres de dimanche organisées pour demander le départ de M. Morsi, accusé de trahir les idéaux démocratiques de la révolte contre Hosni Moubarak du début 2011.


Le mouvement Tamarrod (rébellion en arabe), à l'origine de ces manifestations, et d'autres groupes issus de la société civile ainsi que des partis politiques laïques comme celui de M. ElBaradei, al-Dostour, en font partie.


Mohammed ElBaradei, prix Nobel de la paix en 2005 pour son travail au sein de l'AIEA, était revenu en Egypte en 2010 pour s'opposer au régime de M. Moubarak.


Il avait ensuite activement soutenu le soulèvement contre M. Moubarak en janvier-février 2011, puis s'était positionné comme une des figures de proue de la mouvance laïque et libérale, qui réclame aujourd'hui le départ de M. Morsi et l'organisation d'une présidentielle anticipée.


baradei-020713-1.jpg