Publié le 28-06-2013

Saveurs de L’année : La qualité vue par des consommateurs pour les consommateurs

L’idée de base est tout simplement de proposer un signe de qualité attribué par ceux qui consomment les produits. C’est simple, et c’est direct.



Saveurs de L’année : La qualité vue par des consommateurs pour les consommateurs

Le jugement des consommateurs est 100 % neutre car ils sont libres de parole et de pensée, hors de toute influence partisane. Donc, totalement sincères et indépendants dans leurs notes et commentaires.

- Mais les consommateurs sont-ils vraiment concernés ?
 


Plus que jamais. Depuis quelques années, tout le monde s’accorde à dire que le consommateur devient même un « consom’acteur ». Il veut participer et donner un sens à sa consommation. Et bien, avec les Saveurs de l’Année, nous lui donnons vraiment les moyens de s’exprimer dans de bonnes conditions !


- Pourquoi est-ce que cela fonctionne ?


Tout simplement parce que les consommateurs savent très bien ce qu’ils « veulent » et ce qu’ils « aiment ». Lorsqu’ils délivrent un jugement, ils « y mettent du leur ». Ils prennent pour référence leurs expériences personnelles. Et pour chaque note attribuée, ils vont puiser une part de leur vécu. Au bout du compte, nous obtenons une information personnelle de grande valeur.


- Et concrètement, lors des dégustations, comment cela se passe ?
 


Et bien les consommateurs prennent leur rôle très au sérieux. Ils ont une attitude exigeante et ne font pas de cadeau ! C’est dans leurs gènes ! En plus, quand ils participent à nos tests, ils se déplacent jusqu’aux centre d’évaluation. Ils sont briefés, mis en conditions et extrêmement concentrés pour passer les produits au crible : aspect, odeur, texture, goût… tout compte ! Je vous assure que dans ces conditions, les consommateurs exercent leur sens critique sans concession. Leur indépendance prend ici toute sa dimension.

 

- Les testeurs expriment-ils une satisfaction particulière ?


Lorsque les consommateurs prennent part à des dégustations, à des évaluations sensorielles, c’est pour que leur avis serve à quelque chose. Ils apprécient de donner un « avis utile » pour que leur point de vue contribue à un jugement collectif.

 

- Comment expliquez-vous cette évolution ?


Indiscutablement, l’évolution est due au Web 2.0, le web de participation avec tous ses blogs, ses réseaux sociaux et ses forums. Cela a été une vraie prise de conscience pour tous. Aujourd’hui, les internautes se comportent sur la toile comme des acteurs engagés, non comme des consommateurs inconséquents. Et tous les acteurs de la société civile en ont pris acte. Nous entrons dans le monde de l’intelligence collective, voir même dans la « république des consommateurs » et j’en suis personnellement ravi !

 


sda-280613-1.jpg sda-280613-2.jpg