Publié le 06-03-2018

Cancer de l'ovaire : La poudre de talc augmente les risques

La poudre de talc, contenant l’amiante (ou asbeste), peut accroitre les risques du cancer de l'ovaire de 30%, indique une nouvelle étude américaine.



Cancer de l'ovaire : La poudre de talc augmente les risques

Utilisés dans plusieurs produits cosmétiques, le talc est un minéral constitué, principalement, de magnésium, silicium et oxygène. La poudre de talc absorbe l’humidité, contribue à réduire les frottements et aide à prévenir les éruptions cutanées.

Or, cette poudre semble avoir un lien avec le cancer de l'ovaire. Les résultats d’une nouvelle étude américaine démontrent que l’utilisation fréquente de la poudre de talc, au niveau de la zone génitale, augmente les risques de développement des cellules cancéreuses.

Les particules de la poudre appliquée sur les serviettes hygiéniques ou les diaphragme, peuvent, en effet, se déplacer à travers le vagin pour atteindre les ovaires via les trompes de Fallope et augmenter, ainsi, les risques d’atteinte au cancer de l’ovaire de 30%.  

Selon l’American Cancer Society, le talc contenant de l’amiante a été déclaré cancérigène pour l’homme par le Centre de Recherche sur le Cancer, un organisme relevant de l’Organisation Mondiale de la Santé.


N. J.
talc-240613-1.jpg