Publié le 24-11-2009

La Grippe porcine continue sa propagation

Selon le dernier bulletin  chiffré de l’Organisation Mondiale de la Santé paru le 20 novembre 2009, 6770 décès sur 525 000 cas recensés et confirmés, ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie de la grippe porcine.  La dernière semaine a connu 510 décès supplémentaires à travers le monde.



La Grippe porcine continue sa propagation

Selon le dernier bulletin  chiffré de l’Organisation Mondiale de la Santé paru le 20 novembre 2009, 6770 décès sur 525 000 cas recensés et confirmés, ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie de la grippe porcine.  La dernière semaine a connu 510 décès supplémentaire à travers le monde.

 

Le bulletin de l’OMS constate une progression de la grippe A H1N1, avec un pic sur le continent américain totalisant à lui seul 4806 morts.

Selon une carte de la progression du vurus H1N1, la pandémie a atteint le niveau 6. La Tunisie et le continent africain représentent la région la moins touchée avec une estimation oscillant entre 14 000 et 23 000 cas, derrière l’Europe et l’Asie (entre 40 000 et 80 000 cas) et l’Amérique et l’Australie (entre 130 000 et 190 000 cas).

 

                                                    

 

 

L’OMS  a auparavant et dans un bulletin précédent paru au début du mois, précisé que les antiviraux prescrits contre cette grippe sont efficaces étant donné qu’aucun indice de mutation du virus n’a été constaté. Cependant, on vient d’apprendre il y a quelques jours que deux norvégiens, atteint de la grippe porcine sont décédés, non pas à cause du virus H1N1 mais à cause d’un virus mutant qui semble être plus grave. L’OMS se dit incapable d’évaluer la portée et la signification de cette mutation du virus H1N1 vu le manque d’information autour du sujet. Mais les premières conclusions porteraient à croire que la mutation du virus toucherait les patients ayant déjà un système immunitaire affaibli. Les chercheurs restent tout de même prudents quant à l’interprétation de ces mutations et signalent qu'elle n’affecterait pas l’efficacité du vaccin contre la grippe porcine, qui selon eux, protège également contre la mutation du virus.

 

 

Il est à signaler que la baisse des températures serait un accélérateur de la progression du virus dans l’hémisphère nord dont fait partie la Tunisie. Il est donc important d’adopter les mesures préventives : se laver les mains régulièrement et plusieurs fois par jour, de préférence avec une solution hydro-alcoolique, éviter le contact avec les personnes malades, et se couvrir la bouche et le nez quand on tousse ou on éternue. Des gestes simples mais efficaces.

 

 

Sarah B.H

 


l-grippeporcine-241109-1.jpg