Publié le 12-01-2013

La CGTT exprime sa consternation face au Pacte Social

La CGTT exprime sa consternation face à l’annonce par le gouvernement de la conclusion, le 14 janvier 2013 d’un « Pacte Social » , à l’occasion de la commémoration du 2è anniversaire de la révolution..
 



La CGTT exprime sa consternation face au Pacte Social



Il s’agit d’un accord qui aurait pu constituer un évènement majeur dans l’histoire sociale du pays, s’il avait été conclu dans des conditions qui en auraient fait un instrument de réalisation des objectifs de la révolution et des taches qu’implique la période de transition..Il aurait consacré des garanties pour les travailleurs au niveau de leurs droits et de leurs aspirations , dans le cadre d’un nouveau modèle de développement opérationnel et efficient …C’est au service de cette démarche que la CGTT avait initié une série d’études  et de  propositions destinées à approfondir la réflexion collective libre et pluraliste entre les partenaires sociaux , auxquelles viendraient s’associer les partis politiques et les organisations  de la société civile qui auraient conclu ensemble un nouveau  Pacte Social pour la période couverte par la transition démocratique..

A l’occasion de la commémoration du 2è anniversaire de la révolution..Il s’agit d’un accord qui aurait pu constituer un évènement majeur dans l’histoire sociale du pays, s’il avait été conclu dans des conditions qui en auraient fait un instrument de réalisation des objectifs de la révolution et des taches qu’implique la période de transition..Il aurait consacré des garanties pour les travailleurs au niveau de leurs droits et de leurs aspirations , dans le cadre d’un nouveau modèle de développement opérationnel et efficient …C’est au service de cette démarche que la CGTT avait initié une série d’études  et de  propositions destinées à approfondir la réflexion collective libre et pluraliste entre les partenaires sociaux , auxquelles viendraient s’associer les partis politiques et les organisations  de la société civile qui auraient conclu ensemble un nouveau  Pacte Social pour la période couverte par la transition démocratique..


Il n’en fut malheureusement rien…Et ce qui a été pompeusement annoncé  pour le 14 Janvier n’est en fait qu’une simple reproduction / perpétuation de l’expérience vécue dans le cadre de l’ancien régime , cette expérience  longue de plusieurs décennies et qui avaient toutes lamentablement échouées , donnant lieu à des explosions sociales extrêmement violentes ,et qui ont culminé le 26 Janvier 1978 , un an à peine après la signature du « pacte social   «  du 19 Janvier 1977 , quasiment mort né , suivi  moins de 5 ans après par la » révolte du pain » et toutes les tensions qui ont apparu après…


Le prétendu Pacte conclu aujourd’hui entre quatre murs, sans avoir été précédé par la moindre discussion publique, entre les représentants du Gouvernement, de l’UGTT ainsi que de l’UtICA, est né d’une démarche tout à fait identique à celle qui a présidé aux autres Contrats  d’autres années qu’on croyait révolues..On continue ainsi à vouloir imposer l’unicité syndicale, à ignorer le pluralisme syndical, et à priver des dizaines de milliers de travailleurs de leur droit de se faire représenter dans les négociations sociales..Il est pour le moins curieux de constater à quel point les « acteurs » de cette dernière opération agissent encore, alors que la situation  a connu de vrais bouleversements, en apparatchiks toujours collés à leur schéma de l’ordre ancien, celui du couple : Parti Unique / Syndicat Unique qui fut l’un des fondements du régime despotique balayé le 14 Janvier 2011.


 Plus que jamais attachée à la liberté de l’action syndicale, au pluralisme syndical et à l’action commune entre les organisations syndicales tunisiennes, en conformité avec les Conventions Internationales  de l’organisation internationale du travail 87 et 98 ,et décidée à contribuer à la réalisation des objectifs de la révolution du 14 Janvier qui a ouvert la voie pour la citoyenneté pleine et entière , pour les libertés , y compris la liberté syndicale , pour le droit à la différence , la CGTT considère que le prétendu Pacte récemment conclu n’est rien d’autre qu’un Accord conclu entre certains partenaires sociaux qui n’engagent qu’eux-mêmes , et qu’il ne saurait en aucun cas s’ériger en Pacte Social…


A cette occasion , la CGTT rappelle qu’elle a présenté une plainte auprès de l’Organisation Internationale du Travail et  une plainte auprès du Tribunal Administratif tunisien ,et qu’elle rejette toute tentative d’exclusion ou de discrimination quant au droit de toutes les organisations syndicales , celles des travailleurs comme celles des employeurs, de participer aux négociations sociales à tous les niveaux de la négociation…


cgtt-110113-1.jpg