Publié le 22-05-2019

Plusieurs centaines de manifestants pacifiques jugés par contumace à Gafsa, dénonce Amnesty International

Les autorités tunisiennes doivent mettre fin au harcèlement judiciaire exercé contre les manifestants pacifiques revendiquant le droit au travail dans la région de Gafsa, a aujourd’hui mercredi 22 mai déclaré Amnesty International. 



Plusieurs centaines de manifestants pacifiques jugés par contumace à Gafsa, dénonce Amnesty International

En cas de poursuites judiciaires, les autorités doivent garantir pour chaque personne le droit à un procès équitable, en veillant à ce que toutes les personnes jugées sur la base d’accusations liées aux manifestations soient informées suffisamment à l’avance des charges retenues contre elles et autorisées à préparer leur défense.