Publié le 08-05-2019

Quand les feuilletons tunisiens dénigrent l’image de la police

Le président de l’organisation Sureté des Jeunes Tunisiens, Aymen Gatri, a dénoncé au nom de son organisation tous les passages violents contre les agents de sécurité dans les feuilletons tunisiens passés en ce moment sur les chaines tunisiennes à l'occasion de la programmation de Ramadan.



Quand les feuilletons tunisiens dénigrent l’image de la police

Gatri a déclaré sur Mosaique Fm que les passages violents qui ont été diffusés par trois chaines dans trois programmes différents nous poussent à nous poser des questions sur leur impact.

Il a relaté le passage de l’agent sécuritaire tabassé dans le feuilleton Maestro sur la chaine nationale, celui de l’assassinat d’un agent de la circulation dans le feuilleton Wled Moufida sur Elhiwar Ettounsi et celui qu’il a qualifié de ridiculisation d’un policier dans la sitcom d’El Harba sur Attessia Tv.

Le président de Sureté des Jeunes Tunisiens a considéré la diffusion de ces images pendant le mois de Ramadan pendant lequel les Tunisiens regardent plus souvent la télé, comme pouvant diffuser des messages négatifs aux jeunes et les inciter à plus d’infractions contre les sécuritaires dans la vie réelle, surtout pendant cette période sensible que connait la Tunisie selon lui.