Publié le 01-05-2019

Il faut que le président de la république stoppe son fils, déclare Abdelaziz Kotti

Le secrétaire général de la faction de Hammamet à Nidaa Tounes, Abdelaziz Kotti, a déclaré aujourd’hui mercredi 1er mai 2019, que 125 membres du comité central ont signé une correspondance officielle à l’intention du président de la république Beji Caid Essebsi.



Il faut que le président de la république stoppe son fils, déclare Abdelaziz Kotti

Dans cette correspondance, ils lui demandent d’intervenir en tant que président de la république et en tant que président fondateur et président honoraire du parti Nidaa Tounes pour stopper la faction de son fils Hafedh Caid Essebsi et ses tentatives pour renverser la légitimité et les émanations de l’assemblée générale, selon Abdelaziz Kotti.

Kotti a expliqué au micro de Shems Fm que le président de la république est un homme de loi et protecteur de la constitution. Il représente toute une symbolique morale et doit contacter son fils pour lui dire qu’il enfreint la loi et tente de renverser les résultats de l’assemblée.

Il faut rappeler qu’hier la faction de Hammamet a gelé l’adhésion de Hafedh Caid Essebsi alors quela faction de Monastir a décidé quant à elle de renvoyer définitivement Abdelaziz Kotti, Ons Hattab, Sofiene Toubel et Adel Jarboui.
 



blog comments powered by Disqus