Publié le 25-04-2019

Nous nous sommes juste trompés en notant les numéros de CIN des donateurs, explique le porte-parole d’Ennahdha

Pour répondre aux accusations de la cour des comptes, le porte-parole du parti Ennahdha, Imed Khmiri, a déclaré que ce qui a été qualifié de dons des décédés est causé par des erreurs lors de l’enregistrement des numéros de cartes d’identité de donateurs, en rappelant que la marge de l’erreur est faible en comparaison avec le volume total des dons dont a bénéficié le parti.



Nous nous sommes juste trompés en notant les numéros de CIN  des donateurs, explique le porte-parole d’Ennahdha

Khmiri a nié lors de la conférence de presse organisée aujourd’hui jeudi 25 avril 2019, qu’il y ait des différends avec les juges de la cour des comptes, considérant qu’ils travaillent très durs pour surveiller le financement des partis, selon lui.

D’un autre côté, Houssem Taabouri, membre du bureau politique d’Ennahdha a assuré que le parti n’a qu’un unique compte bancaire et qu’il n’a pas d’autres sources de financements inconnues.

Il a ajouté qu’Ennahdha a fourni à la cour des comptes toutes les réponses et les explications depuis la première version de son rapport mais la cour ne les a pas prises en considération et ne les a pas publiées contrairement à la procédure légale.
 



blog comments powered by Disqus