Publié le 14-03-2019

Condamnée à la prison à cause d’une publication sur Facebook, la blogueuse Amina Mansour raconte…

Accusée d’avoir violé l’article 128 du Code pénal et l’article 86 du Code des télécommunications, Amina Mansour a été condamnée à un mois de prison pour chacune des accusations.



Condamnée à la prison à cause d’une publication sur Facebook, la blogueuse Amina Mansour raconte…

Elle n'est pas la seule à subir des représailles. Les arrestations de blogueurs se sont multipliées au cours des derniers mois, lit-on dans un article publié par Radio Canada.

La blogueuse Amina Mansour a été condamnée à la prison pour avoir critiqué le régime sur Facebook. « Le 29 août 2018, Amina Mansour interpellait le premier ministre Youssef Chaded, l’accusant d’avoir donné des promotions à des responsables de la douane corrompus. Elle reprenait essentiellement les propos accusateurs d’un membre du Parlement », explique Radio Canada dans son article.

 « À les entendre, c’était presque comme si je poussais les gens à faire un coup d’État…Ce que le gouvernement a réussi à faire dans les huit dernières années, c’est de faire détester la révolution par les gens.», a déclaré Amina Mansour dans une interview accordée à Radio Canada.

« On a rêvé d’une Tunisie meilleure, et on aurait pu le faire, vraiment, on aurait pu. C’est ça qui est dommage », a-t-elle ajouté.

un collectif d’avocat a été formé pour défendre gratuitement les gens comme Amina. « Avant, poursuivre les blogueurs, c’était occasionnel. De temps à autre, on entendait qu’un tel ou un tel avait été arrêté. Mais depuis novembre dernier, tout a changé. On voit maintenant jusqu’à quatre procès par semaine », a expliqué L’avocat Mohammed Ali Bouchiba ans une interview accordée à radio Canada
 



blog comments powered by Disqus