Publié le 12-02-2019

En photos : Le cycle des mardis de l’Atuge met l’accent sur l’Ecologie avec la Finance Climat et le Fonds GCF

Dans le cadre des mardis de l’Atuge, une conférence a eu lieu ce matin dans un hôtel de la capitale pour parler du projet readiness qui consiste au financement des projets écologiques par le Fonds Vert pour le Climat.



En photos : Le cycle des mardis de l’Atuge met l’accent sur l’Ecologie avec la Finance Climat et le Fonds GCF

La conférence a commencé par une introduction de Dr Raoudha Gafrej, Experte en ressource eau et adaptation au changement climatique, pour parler des changements climatiques qui surviennent sur toute la planète et qui sont dus en partie aux émissions de gaz à effets de serre.

Le bilan dressé était alarmant et presque condamnant même si Dr Gafrej a exprimé sa confiance dans la science pour nous trouver une solution à absorber nos émissions de gaz à effet de serre et à trouver un modèle énergétique de rechange qui nous dispense des moyens classiques et pollueurs.

Elle a ensuite rappelé la COP21 et tous les engagements pris notamment par la Tunisie pour limiter nos émissions de CO et de CO2 entre autres gaz ainsi que la création du Fonds Vert pour le climat en 2010 au Mexique destiné aux pays en voie de développement pour les assister dans le financent d’instauration d’une économie verte.

Les interventions de Dr. Chokri MEZGHANI, directeur du Ministère des Affaires locales et de l'Environnement, de M. Mourad BRIKI, Expert Environnementaliste et climat/ Coordinateur de la fonction observatoire chez l'OSS, de Dr. Sana JOUINI, Consultante expert en changement climatique du secteur privé et de Mme Asma ZAOUALI EP ROUISSI, responsable stratégies de la Caisse des dépôts et Consignations (CDC) se sont succédées par la suite pour présenter le programme Readiness.

Ils ont transmis une volonté gouvernementale d’encourager les porteurs de projets écologiques et environnementaux en leur trouvant des formules de financements des différents fonds verts, en créant le cadre législatif approprié et l’encadrement nécessaire à des promoteurs axées sur l’entreprenariat mais pas nécessairement initiés à l’aspect scientifique spécifique au créneau choisi. 

Espérons que cette volonté gouvernementale existe vraiment et que ce ne soit pas une simple manne de financement hérité par chance et dont ils veulent bien profiter. Il faut rappeler que pour la question de l’environnement et de l’écologie, le gouvernement manque de cohérence car par ailleurs, il brade les voitures roulant au diésel boudées outre-mer dans les pays européens. Il fait aussi payer les voitures hybrides le prix fort comme nous le rappelle si bien Mme Amel Jrad quand elle nous informe que les voitures hybrides à leur entrée en Tunisie, comme elles ont deux moteurs, sont doublement taxées.


Atuge-120219-23.jpg Atuge-120219-22.jpg Atuge-120219-21.jpg Atuge-120219-20.jpg Atuge-120219-18.jpg Atuge-120219-17.jpg Atuge-120219-16.jpg Atuge-120219-15.jpg Atuge-120219-14.jpg Atuge-120219-13.jpg Atuge-120219-12.jpg Atuge-120219-11.jpg Atuge-120219-10.jpg Atuge-120219-08.jpg Atuge-120219-07.jpg Atuge-120219-06.jpg Atuge-120219-05.jpg Atuge-120219-04.jpg Atuge-120219-03.jpg