Publié le 19-09-2018

L’OFFRE TUNISIENNE DU FERROVIAIRE S’EXPOSE AU SALON « INNOTRANS 2018 » À BERLIN

Pour la deuxième fois, le Centre de Promotion des exportations (CEPEX) conduit actuellement la participation de la Tunisie à la 12ème édition du salon international de l’ingénierie des transports ‘InnoTrans 2018’ qui se tient à Berlin du 18 au 21 septembre 2018.



L’OFFRE TUNISIENNE DU FERROVIAIRE   S’EXPOSE AU SALON « INNOTRANS 2018 » À BERLIN

Cinq entreprises privées participent à ce rendez-vous d’envergure à travers un pavillon d’une superficie de 56 m² et présenteront l’offre tunisienne de produits et services en matière du ferroviaire allant de l’injection du plastique et les accessoires pour chemin de fer, les batteries, articles en caoutchouc à la signalisation ferroviaire et carte électronique.
Le pavillon Tunisie est doté aussi d’une mezzanine qui s’étale sur 24m² et abrite 4 entreprises publiques sous la tutelle du ministère du transport à savoir Trasnstu, RFR, SNCFT, SMLS (métro léger de sfax) .
 
L’Innotrans est le salon leader international de l’ingénierie des transports qui se déroule tous les deux ans à Berlin depuis 1996 et se positionne en effet comme une véritable locomotive de l’innovation, et réunit, pendant quatre jours, les grands groupes industriels, les donneurs d’ordres et les entreprises du secteur ferroviaire venus du monde entier. Cette manifestation représente une occasion pour les entreprises tunisiennes pour dénicher des opportunités d’affaires et de sous-traitance industrielle, valoriser le savoir-faire tunisien en la matière et prendre connaissance des nouvelles technologies dans le domaine du transport ferroviaire.
 
Le salon est reparti sur 5 segments/filières : Technologie ferroviaire, Transport Public, Intérieur (Équipement véhicule), Construction de Tunnel et Infrastructure ferroviaire.
Plus de 3 000 exposants venus de 60 pays présenteront cette année leurs produits sur les 200 000 mètres carrés des 41 halls du salon et sur la voie ferrée de plus de 3 500 mètres en plus du terrain extérieur du Parc des Expositions de Berlin où on peut examiner plus de 150 véhicules exposés. Il s'agit notamment de véhicules rail-route, de wagons porte-conteneurs innovants, de voitures de voyageurs, de trains régionaux, de voitures à deux étages, de tramways, de métros, de véhicules d'entretien, de véhicules de nettoyage de tunnels, de véhicules de dépannage, de locomotives (hybrides)….
 
Lors de cette édition plus de 400 innovations dont 146 premières présentations mondiales dans le domaine des technique de transport seront présentées à plus de 137 mille visiteurs professionnels attendus en provenance de près de 150 pays, parmi ces premières mondiale des trains high-tech autonomes ou bien  d’autres solutions  de hautes technologies  tel que le  système d'assistance audio-visuelle appelé « Guide-Me » qui aide les voyageurs et les personnes handicapées à utiliser les transports publics en toute sécurité,
 
Il est à signaler que le marché mondial de l'industrie ferroviaire est dynamique et se porte bien. L'UNIFE   (Union des Industries Ferroviaires Européennes), prévoit un bond du marché à 185 Milliards d'Euros entre 2019 et 2021, soit une croissance annuelle moyenne de 2.6%, tirée par l'Europe de l'ouest (+ 3.1%), l'Afrique et le moyen Orient (+ 3%) et l'Europe de l'Est (+ 2.8%).
 
Le secteur a profité ces dernières années du nouvel engouement pour le tramway, du renouvellement des trains régionaux et du développement des trains à grande vitesse. Le développement des modes de transports ferrés a provoqué aussi une augmentation de la demande en maintenance ferroviaire.
L’Allemagne est de loin la première puissance ferroviaire européenne en plein effervescence avec un chiffre d’affaire globale industriel de 11 milliards d’euros (en 2017) et le 3ème   marché mondial des infrastructures ferroviaires, après la Chine et les États-Unis. 
 
Il est à noter que le budget 2018 de l’État fédéral allemand dédié aux transports est de 14,2 Milliards d’EUROS.  D’autre part l’opérateur ferroviaire historique allemand, Deutsche Bahn, a annoncé 9,3 milliards d’euros d’investissements dans le réseau ferroviaire en 2018 – un chiffre « record », soutenu par l’État, qui représente 800 millions de plus que l’année précédente ces fonds sont destiné à l’entretien et le renouvellement de « 1 600 kilomètres de réseau » ou encore « 220 ponts », quelque 2,6 milliards iront à des projets de développement et 1,2 milliard servira à moderniser les gares.

berlin-190918-1.jpg berlin-190918-2.jpg