Publié le 17-05-2018

Des préparatifs intenses pour couvrir les besoins alimentaires et faire face à la flambée des prix

Le mois de ramadan, un mois d’abstinence et de piété certes, rime aussi avec surconsommation et flambée des prix, les estimations de l’Institut National de la Consommation prévoyant pour cette année une augmentation de 15% de la consommation des produits alimentaires.



Des préparatifs intenses pour couvrir les besoins alimentaires et faire face à la flambée des prix

Selon les ministres du commerce et de l’agriculture, les marchés tunisiens seront approvisionnés en tous produits nécessaires à des prix raisonnables et régulés. D’importantes quantités de certains produits qui connaissent une forte consommation pendant ce mois saint comme les œufs, légumes et fruits ont été prévus pour approvisionner le marché.

Il a été également prévu d’importer des quantités supplémentaires de viande blanche et de pommes de terre. Pour ce qui est de la pression sur les viandes rouges à cause d’un déficit structurel, le ministère du Commerce a décidé d’importer 4 conteneurs de viandes rouges chaque semaine afin d’ajuster l’offre et les prix.

Pour ce qui est du contrôle sanitaire des aliments, les ministères de la Santé et du Commerce ont lancé une vaste campagne à l’échelle nationale ciblant les grandes surfaces et les épiceries. Cette campagne se poursuivra jusqu’au dernier jour de l’aid el Fitr.

Durant ce mois, le département de la santé recommande de surveiller son régime alimentaire équilibré et sans excès. Il préconise ainsi de retarder le repas du Shour et de consommer davantage de liquides et que de matières grasses, de sucreries et de sel. Le shour doit être équilibré, complet et riche en amidon pour être en forme et ne pas avoir faim ni être fatigué.

Il est impératif de consommer beaucoup de liquides, notamment de l’eau, des légumes, des fruits, du lait stérilisé et ses dérivés. Les personnes diabétiques et hypertendues doivent contrôler quotidiennement le taux de diabète dans le sang pendant la journée, et rompre immédiatement le jeûne lorsque le taux de diabète dans le sang est égal ou inférieur à 0.70 grammes par litre ou égal ou supérieur à 2.5 grammes par litre.

Ils sont appelées à demander conseil auprès de leurs médecins avant d’entamer le jeûne pour leur fixer un régime alimentaire approprié et leur prescrire les médicaments nécessaires.

Comme chaque année, les bureaux administratifs fermeront plus tôt que prévu. Les horaires ont été ainsi fixés de 8 à 14h.30 (du lundi au jeudi) et de 8 à 13h.30 le vendredi.

TAP



blog comments powered by Disqus