Publié le 06-03-2018

Jeunes femmes et migrants un projet d’inclusion sociale et économique

L’ONG italienne CIES ONLUS et l’Union Tunisienne de Solidarité Sociale "UTSS" ont organisé une conférence afin d’annoncer le lancement du projet "PINSEC" pour jeunes femmes et migrants: parcours d’inclusion sociale et économique en Tunisie. 



Jeunes femmes et migrants un projet d’inclusion sociale et économique

Cette première conférence présidée par Mme. Viera Schioppetto, représentante de CIES en Tunisie et Mohamed Khouini, Président de l’UTSS, sera honorée par la présence de : M. Adel JARBOUI, Secrétaire d ́Etat auprès du Ministre des Affaires Sociales chargé de la Migration et des Tunisiens à l’Etranger ; M. Flavio LOVISOLO, Directeur de l’Agence Italienne pour la Coopération au développement "AICS" ; M. Mohamed MANI, Directeur de l’Agence Nationale pour l’Emploi "ANETI" ; M. Ali BELHAJ, Directeur de l’Observatoire Nationale de la Migration et M. Yassine ABOUDI, Délégué Régional Office des Tunisiens à l’Etranger "OTE" à Ben Arous.

En effet, cet événement réunira, tous les partenaires du projet ainsi que des représentants d’organisations de la société civile et d’institutions locales œuvrant dans le domaine de la migration et celui du développement social et économique des jeunes, femmes et migrants.

Et ce, afin de les informer sur les différentes actions du projet, les sensibiliser sur l’importance de la collaboration, la coordination et le travail en réseau entre les différentes parties prenantes pour réussir ce processus d’intégration socio-économique des bénéficiaires.

Le projet PINSEC s’étale sur 3 ans (2017-2020) dans le Grand Tunis.

Il est cofinancé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement "AICS" et son objectif principal est de contribuer à promouvoir l’inclusion sociale et économique des jeunes tunisiens migrants-es de retour dans le cadre du processus démocratique et de la gouvernance.

Et ce, à travers l’amélioration des services sociaux, communautaires et ceux de l’accueil et l’orientation professionnelle ainsi que la création d’entreprises dans les secteurs innovants tels que la médiation interculturelle, l’économie verte, la valorisation du territoire et de la culture.