Publié le 24-12-2017

Un parti financé par les EAU a honte de devoir parler de l’humiliation subie par nos femmes

Samia Abbou brise le silence d’un parti, dit-elle, financé par les Émirats arabes unis et qui a honte de parler de l’humiliation subie par les Tunisiennes, une humiliation  qui restera toujours présente…



Un parti financé par les EAU a honte de devoir parler de l’humiliation subie par nos femmes

En marge de sa visite dans le gouvernorat de Enfidha, la députée du Courant démocratique, Samia Abbou, a considéré la décision des autorités des EAU d'empêcher les femmes tunisiennes de transiter, comme un scandale et une farce, en en critiquant particulièrement l'absence de position officielle.

Dans une déclaration à Mosaïque Fm, ce dimanche, Mme Abbou a déploré : "Nous sommes confrontés à une insulte envers le peuple tunisien et les femmes tunisiennes en particulier".

Dans le même sillage, elle a reproché à « un parti financé par les Émirats arabes unis » selon ses dires, « d’avoir honte du devoir d’en parler ».



blog comments powered by Disqus